Le Projet d’atténuation du changement climatique dans l’agriculture (MICCA)

Tourbières et sols organiques

Les tourbières sont des zones humides avec une couche épaisse de sol organique. Les tourbières ne recouvrent que 3% de la surface de la terre mais elles stockent 30% du carbone dans le sol au niveau mondial.

Dans de nombreuses parties du monde, les tourbières sont drainées et utilisées pour l’agriculture et la foresterie. Quand elles sont drainées, les tourbières constituent une source d’émissions de gaz à effet de serre. Selon les estimations FAOSTAT, elles contribuent à hauteur de plus d’une gigatonne d’émissions de GES par an par oxydation. Elles sont par conséquent le 3ème émetteur le plus important derrière les cultures, l’élevage et la conversion des forêts.

Le drainage des tourbières entraîne également des changements dans la couverture végétale, modifie la biodiversité, abaisse la qualité de l’eau, augmente la fréquence des feux, cause des glissements de terrain et peut avoir de nombreuses autres conséquences négatives sur l’environnement.

La réhumectation et une gestion responsable des tourbières peuvent contribuer à maintenir les services écosystémiques des tourbières, tout en soutenant et en améliorant les moyens de subsistance au niveau local. De plus amples informations sont à disposition dans notre section Ressources. Le programme MICCA fournit des connaissances et des informations et aide à prendre conscience des services écosystémiques des tourbières et des conséquences du drainage.

Toutes nos études de cas aident à évaluer différentes options de gestion des tourbières. La dernière publication du programme MICCA, Towards climate responsible peatlands management, constitue un guide pour des pratiques de gestion responsables.

Projet d’atténuation des changements climatiques relatifs aux tourbières et aux sols organiques

Le projet s’engage à réduire les émissions de GES provenant des tourbières et à préserver les autres services écosystémiques vitaux procurés par ces dernières. En 2012, le Projet d’atténuation des changements climatiques relatifs aux tourbières et aux sols organiques a été lancé par la FAO, le programme MICCA et Wetlands International.

Dix institutions sont actuellement impliquées dans ce projet:

FAO, Wetlands InternationalUniversité de Greifswald, IUCN Royaume-Uni, Alliance mondiale de recherche sur les gaz à effet de serre, le Centre pour la Recherche forestière internationale (CIFOR), Global Environment Centre (GEC), le Centre internatinal de mise en valeur intégrée des montagnes (ICIMOD), Fondation Michael Succow et l’Université d’Helsinki.