FAO.org

Accueil > En action > Program Brazil-FAO > Events > Ver
Program of Brazil-FAO International Cooperation

Seminaire Regional D’Agroecologie en Amerique Latine et les Caraibes

Brasilia, Brasil.
24-06-15 - 26-06-15

L’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO), en association au Ministère de Développement Agricole du Brésil (MDA), et avec la coopération de l’Alliance pour la Souveraineté Alimentaire des Peuples d’Amérique Latine, organisent dans le cadre du Plan d’Action de la CELAC, le Séminaire Régional d’Agro-écologie en Amérique Latine et les Caraïbes du 24 au 26 juin 2015 au Brésil. Cet événement fait partie d’un contexte mondial et régional d’intérêt croissant pour l’Agro-écologie, qui s’exprime dans les plateformes politiques, les expériences productives et politiques publiques dans le cadre des défis de lutte contre la pauvreté, la faim et la malnutrition ; atteindre un développement durable, promouvoir le droit à une alimentation adéquate et saine, la conservation de la biodiversité et la reconnaissance et valorisation de l’agriculture familiale, des peuples indigènes et des communautés traditionnelles. Il existe nombreuses et importantes initiatives dans la région poussées par des associations de producteurs et mouvements sociaux, des organisations non gouvernementales, organisations multilatérales, gouvernements nationaux, institutions académiques et de recherche agricole, en plus de forums multilatéraux et espaces d’intégration régionale.

L’Alliance pour la Souveraineté Alimentaire des Peuples d’Amérique Latine fait partie du Comité International de Planification pour la Sécurité Alimentaire (CIP) et forme une alliance politique et sociale de mouvements régionaux et subrégionaux, d’organisations paysannes, d’agriculteurs familiaux, d’agriculture urbaine, d’éleveurs, d’indigènes, de pêcheurs, de travailleurs ruraux, de femmes, de jeunes ruraux, d’écologistes, de consommateurs, entre autres. L’alliance comprend plusieurs organisations clés impliquées dans cet effort pour la défense et promotion de l’agriculture agro-écologique, y compris Via Campesina, le Mouvement Agro-écologique d’Amérique Latine et les Caraïbes (MAELA), la Confédération d’Organisations de Producteurs Familiaux du Mercosur (COPROFAM). En outre, dans le contexte régional, il existe d’importantes contributions de la part de la Société Scientifique Latino-américaine d’Agro-écologie (SOCLA), pour l’analyse et l’échange d’informations scientifiques sur l’Agro-écologie entre chercheurs et pour soutenir les mouvements agro-écologiques.

Récemment, l’agro-écologie a été incluse dans l’agenda d’intégration régionale, en particulier au sein du Mercosur et de la Communauté des Etats d’Amérique Latine et des Caraïbes (CELAC). La XX Réunion Spécialisée sur Agriculture Familiale du MERCOSUR (Caracas, Venezuela, décembre 2013) a inscrit le sujet de l’agro-écologie dans l’agenda des Groupes Thématiques pour l’Adaptation au Changement Climatique et la Gestion des Risques Climatiques. De même, le Groupe de Travail Ad Hoc sur Agriculture Familiale et Développement Rural de la CELAC et la Déclaration Ministérielle de la CELAC sur agriculture familiale, approuvée à Brasilia, Brésil en novembre 2014 et ratifiée lors du Troisième Sommet des Chefs d’Etats et de Gouvernement (San José, Costa Rica, janvier 2015), ont soulevé le « soutien à la convocation d’un événement régional sur agro-écologie pour promouvoir l’échange d’expériences et la promotion de politiques de développement durable ».

Dans le cadre d l’Année Internationale de l’Agriculture Familiale 2014, la FAO a organisé le Colloque International sur Agro-écologie pour la Sécurité Alimentaire et la Nutrition en septembre à Rome, et le rapport final est disponible sur le site web de l’organisation (http://www.fao.org/3/a-i4327e.pdf).
Etant donné que l’agro-écologie doit être basée sur les réalités locales et régionales, ainsi que sur les conditions environnementales, sociales et économiques, la FAO a décidé de réaliser des événements régionaux en Afrique, Asie et Amérique Latine et les Caraïbes. Plusieurs pays ont également manifesté leur intérêt, y compris le Brésil, pour inclure l’agro-écologie dans le cadre Stratégique de la FAO, en particulier dans le contexte de coopération technique avec les pays en développement, dans les Conférences Régionales prévues pour l’année 2016 et dans l’Initiative Régionale d’Agriculture Familiale et Développement Territorial Rural en Amérique Latine et les Caraïbes.

Il est important de souligner qu’il existe déjà nombreuses initiatives et actions pour promouvoir et renforcer l’agro-écologie dans la région, tant au sein des gouvernements que dans les actions de la société civile. Un exemple de leadership dans la région est celui de Cuba, où la production est basée sur l’agro-écologie, c’est pourquoi c’est un pays dont l’expérience est précieuse dans cette analyse. D’autres exemples remarquables sont les nouveaux cadres juridiques pour le développement rural de l’Equateur et la Bolivie, les expériences réussies des producteurs et associations de producteurs agro-écologiques en Argentine, en Uruguay et au Chili, entre autres. D’autre part, depuis 2012 le Brésil a créé un nouveau cadre juridique et institutionnel relatif à ce sujet, qui donne naissance à un Plan National interministériel (PLANAPO), avec la participation de la société civile.

Le séminaire est promu par l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO), le Ministère de Développement Agricole du Brésil (MDA), la Communauté des Etats d’Amérique Latine et des Caraïbes (CELAC), la Réunion Spécialisée d’Agriculture Familiale du Mercosur (REAF/Mercosur), et l’Alliance pour la Souveraineté Alimentaire de l’Amérique Latine et les Caraïbes (l’Alliance), avec le soutien du Programme de Coopération Brésil-FAO.

En Amérique Latine et les Caraïbes, l’agro-écologie est profondément liée au développement rural durable et l’amélioration et renforcement de l’agriculture familiale, des peuples autochtones et des communautés traditionnelles. Ceci est souligné dans la Déclaration Finale du Forum Latino-américain de la Commission de l’Année Internationale de l’Agriculture Familiale, où est aussi reconnu le lien entre l’agriculture familiale, l’agro-écologie et le rôle du développement rural durable dans ces deux domaines.

Il est tout de même important de souligner le rôle qu’a l’académie dans le renforcement de l’agenda agro-écologique. Il existe actuellement plusieurs universités qui, ensemble, associées aux mouvements sociaux, développent des recherches participatives et adaptées aux réalités des agriculteurs familiaux. Une telle action, qui n’est pas fréquente et se produit généralement dans des cas isolés, a un impact important sur le renforcement de l’agro-écologie et le développement rural durable, et doit donc être encouragée, même en tant que contribution à la construction et ajustement de politiques publiques.
Selon la proposition de la FAO, l’agenda de chaque événement régional devrait être établi par chaque région, en fonction de leurs besoins et priorités. En Amérique Latine et les Caraïbes, seront mises en valeur les questions juridiques, institutionnelles, politiques publiques, l’analyse des progrès et des défis, la création d’une plateforme régionale pour promouvoir l’agro-écologie en tant que stratégie visant à assurer la sécurité alimentaire et la nutrition, ainsi que des actions visant à renforcer l’agriculture familiale, les peuples autochtones et les communautés traditionnelles.