FAO.org

Accueil > En action > RADHORT

Réseau africain pour le développement de l'horticulture – RADHORT

Le Réseau africain pour le développement de l'horticulture « RADHORT », en tant que entité intergouvernementale indépendante est l’aboutissement d'un projet de coopération régionale pour le développement des productions horticoles en Afrique mis en œuvre depuis 1988 par la FAO avec un financement du Royaume de Belgique dans le cadre du programme de Coopération FAO-Belgique (GCP/RAF/244/BEL). Le RADHORT traduit la volonté des pays à promouvoir le secteur de l’horticulture et d’échanger les connaissances et les expériences mutuelles. Les pays membres du RADHORT s’engagent à formuler un cadre stratégique et un plan d’action pour développer l’horticulture en appui à la lutte contre la pauvreté et aux engagements nationaux pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle. Dix pays sont à l’origine du RADHORT et ont soussigné l’acte constitutif, à savoir : le Burkina Faso, Cap-Vert, Cote d'Ivoire, Guinée, Guinée-Bissau, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal et le Tchad.

L’objectif principal est de conjuguer les expériences et les ressources disponibles en appui aux initiatives de recherche et de développement de l’horticulture au sein des pays membres. Le RADHORT vise l'amélioration de la productivité et l'étalement de la production de fruits et légumes de qualité pour contribuer à la sécurité alimentaire et nutritionnelle en augmentant la disponibilité pour la consommation locale et pour l’exportation.

L’Acte constitutif du RADHORT a été adopté à Rome, le 14 avril 2000 et successivement entériné par l’ensemble des 10 pays par le biais du dépôt de l’instrument d’acceptation auprès du Directeur Général de la FAO. l’Acte constitutif stipule que pour entrer devenir Membre, le pays doit s’acquitter du dépôt unique 100 000 dollars EU à verser « Fonds RADHORT ». Les intérêts du Fonds RADHORT sont destinés à couvrir les frais de fonctionnement du bureau RADHORT et des antennes nationales et de couvrir par ailleurs, des frais liés à des activités de formation, de matériel d’information et de formulation de projets.

Le réseau comprend quatre groupes d’animation thématiques chargé de promouvoir et de mettre en œuvre des initiatives conjointes de recherche/développement sur les thèmes techniques suivants: 

  1. Matériel végétal et semences (sélection, multiplication et échanges, conservation de la biodiversité) 
  2. Irrigation
  3. Bonnes pratiques culturales (Production et Protection intégrées, etc)
  4. Economie et stratégies des filières horticoles. 

Chaque groupe d’animation régionale est composé de 10 animateurs thématiques nationaux (ATN), un par pays, et est facilité par un animateur thématique régional (ATR) responsable du programme du groupe. 

Publications

Partagez