FAO.org

Accueil > En action > projects > Institutionnaliser le droit à l’alimentation dans les programmes et stratégies à l’échelon sous-national > Zanzibar
Institutionnaliser le droit à l’alimentation dans les programmes et stratégies à l’échelon sous-national
© FAO

Zanzibar

À partir de la mi-2009, un effort conséquent de renforcement des capacités doit être effectué au niveau national et des districts pour institutionnaliser intégralement et mettre en œuvre durablement les politiques du Programme de sécurité alimentaire et de nutrition de Zanzibar. À mesure que le gouvernement de Zanzibar progresse dans l’application de réformes du gouvernement local et de décentralisation en faveur des districts, la planification et l'application de priorités locales en matière de sécurité alimentaire et de nutrition (telles que définies par les politiques) deviennent indispensables à la réalisation du droit à l'alimentation. Les capacités au niveau local devront être renforcées par une meilleure compréhension des principes du droit à l'alimentation et de la bonne gouvernance au sein du personnel administratif des districts. Le personnel devra apprendre à les appliquer concrètement et à les intégrer aux programmes de développement des districts et aux budgets annuels qui sont alloués à ces derniers.

Le projet vise à améliorer l’environnement politique, social et institutionnel local en ce qui concerne la sécurité alimentaire et la nutrition saine et à garantir le droit à l'alimentation à Zanzibar par : (i) la conception d'actions publiques prioritaires pour les groupes les plus vulnérables à la sécurité alimentaire et à la malnutrition grâce à une solide connaissance des problèmes d'insécurité alimentaire et de malnutrition au sein des districts; (ii) l’amélioration de l'efficacité de la planification, de la gestion et du suivi des interventions liées à la sécurité alimentaire et à la nutrition, en adoptant des approches fondées sur le droit à l'alimentation et les principes de bonne gouvernance; et (iii) l’établissement d’un partenariat fort entre les shehias et les groupes de population vulnérables en vue de programmer, mettre en œuvre et évaluer des projets communautaires et la prestation de services publics.