FAO.org

Accueil > En action > projects > Faciliter le renforcement des capacités en matière d’innovation agricole > Nouvelles et Evènements > Detail
Faciliter le renforcement des capacités en matière d’innovation agricole

Stratégies pour réaliser le potentiel et favoriser l’émergence de l’innovation agricole au Burkina Faso


Environ 85 acteurs et partenaires du système national d’innovation agricole et des décideurs politiques (au niveau ministériel et parlementaire) se sont retrouvés à l’hôtel Bravia de Ouagadougou autour d’une table ronde de dialogue politique. L’objectif était de renforcer les capacités des acteurs du système national d’innovation agricole et des six situations d’innovation localisées à influencer les processus stratégiques et politiques en rapport avec leurs objectifs, de recommander des mesures politiques et réglementaires et élaborer un plan d'action visant à améliorer le cadre institutionnel et l'environnement propice à l'innovation agricole.

Dans son allocution de bienvenue, l’adjoint au Représentant de la FAO au Burkina Faso, Monsieur Maïga Moussa a souligné que l’innovation agricole est l’une des clés essentielles pour l’atteinte des objectifs de développement durable et que les agriculteurs familiaux jouent un rôle central dans l’innovation agricole. Il a rappelé que du 21 au 23 Novembre 2018, la FAO a organisé un symposium international sur l’innovation agricole au service des agriculteurs familiaux: Libérer le potentiel de l'innovation agricole pour atteindre les objectifs de développement durable. Il a aussi informé les participants du lancement par la FAO et le Gouvernement Suisse d’un prix international de l'innovation pour une alimentation et une agriculture durables. Le Secrétaire Général du Ministère de l’Agriculture et des Aménagements Hydro-Agricoles (MAAH), Monsieur Alassane Guiré a souligné que l’émergence et la promotion durables de l’innovation agricole requièrent des politiques et stratégies cohérentes et intégrées prenant en compte la multitude des organisations et services support d’appui à l’innovation agricole et des différents secteurs du développement agricole en général.

En ouvrant la table ronde, le Ministre Délégué auprès du Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation, Chargé de la Recherche Scientifique et de l’Innovation, Monsieur Urbain Ibrahim Couldiati a salué l’accompagnement par la FAO et le Centre de Coopération Internationale en Recherche Agronomique pour le Développement (CIRAD) du projet CDAIS au Burkina Faso. Il a indiqué que des actions collectives s’avèrent impératives pour surmonter les obstacles et affronter les contraintes technologiques, sociales, organisationnelles et politiques qui entravent la capacité d’innover dans l'agriculture et les systèmes alimentaires. Des politiques intégrées, des investissements accrus par des institutions publiques et privées, et une approche holistique sont essentielles pour créer un environnement favorable comme l'accès à la terre, la finance, l'éducation, les connaissances, le marché y compris les infrastructures, pour l'innovation et son développement, a-t-il souligné.

Les travaux qui ont duré une journée ont permis de formuler des recommandations fortes visant à améliorer les politiques et stratégies, sur des instruments politiques (ex. taxes, législation mécanismes de coordination entre acteurs, et autres incitations economiques), et à créer un environnement favorable pour l’émergence et la promotion de l’innovation. Un plan d’action a été élaboré et qui sera soumis aux décideurs politiques. A la suite de la table ronde, les participants ont interpellé les décideurs politiques sur la prise en compte des recommandations dans les différents processus de réflexion au niveau national et décentralisé sur les questions de développement agricole.

La table ronde était organisée dans le cadre du projet CDAIS (Capacity Development for Agricultural Innovation System) ou Renforcement des capacités des systèmes d’innovation agricole. CDAIS est financé par l’Union Européenne et mis en œuvre au Burkina Faso par le MESRSI, avec un appui technique de la FAO et du CIRAD. CDAIS vise à rendre les systèmes d'innovation agricole plus efficaces et durables pour répondre aux demandes et besoins des agriculteurs, de l'agro-industrie et des consommateurs, en prenant en compte les différentes dimensions du renforcement des capacités (individus, organisations, environnement favorable) ainsi que des capacités fonctionnelles et techniques. Le projet CDAIS intervient aussi en Angola, au Bangladesh, en Ethiopie, au Guatemala, au Honduras, au Laos et au Rwanda. Il mobilise à travers la FAO, des appuis politiques aux niveaux national et mondial et fournit des appuis techniques pour le renforcement des capacités. Il appuie le plan d’action de la Plateforme d’Agriculture Tropicale ou TAP qui vise à harmoniser et permettre une meilleure cohérence des interventions de renforcement de capacités pour l’amélioration des Systèmes d’Innovation Agricole.

Source: FAO Intranet (section "Country stories")

Share this page