FAO.org

Accueil > Themes_collector > Peuples Autochtones > Nouvelles
Peuples Autochtones

Un appel urgent pour garantir la participation des femmes autochtones dans les processus de prise de décision


L'autonomisation des femmes autochtones est non seulement une question centrale, mais aussi une condition nécessaire pour éradiquer la faim et la malnutrition dans le monde

23/07/2018 - 

La Chaise Violette représente la place des femmes autochtones dans les tables de négociation, les espaces de dialogue et les processus de prise de décision.

C’est une initiative dans le cadre de la Campagne Globale pour l’Autonomisation des Femmes Autochtones pour la Faim Zéro, lancée par la FAO en Janvier 2018, en collaboration avec le  Forum International des Femmes Autochtones (FIMI/IIWF – acronymes anglais et espagnol) et l’Agence de Presse pour les Femmes Autochtones et d’Ascendance Africaine (NOTIMIA – acronyme espagnol).

“Nous avons besoin que tout le monde sache à quel point les femmes autochtones sont importantes pour notre sécurité alimentaire, et nous devons les écouter”, a dit le Directeur général de la FAO, José Graziano da Silva. “Nous appelons les pays à se lever et à garantir une place à la table pour les femmes autochtones dans les processus de prise de décision. Sans elles, nous ne pourrons atteindre l’Objectif de Faim Zéro, et nous ne parviendrons pas au développement durable”.

Sous le slogan #FemmesAutochtones, Femmes Visibles, la campagne vise à faire des contributions des femmes autochtones et des défis auxquelles elles font face, une étape nécessaire pour “ne laisser personne de côté” dans la réalisation du Programme de développement durable, en particulier pour atteindre l'Objectif Zéro Faim.

Il y a environ 185 millions de femmes autochtones dans le monde. Elles jouent un rôle important dans l'éradication de la faim: nombre d'entre elles sont pêcheuses, éleveuses, chasseurs-cueilleuses, ou agricultrices. Elles sont également gardiennes des semences et des traditions, par exemple en ce qui concerne la collecte et l'utilisation des plantes médicinales.

Les femmes autochtones sont également leaders dans la défense des terres, des territoires et des ressources naturelles autochtones, et elles sont les gardiennes des connaissances ancestrales.

Cependant, malgré leur contribution économique et sociale, les femmes autochtones participent peu aux processus décisionnels.

Leur travail est souvent sous-évalué et non rémunéré, leurs droits ne sont pas toujours respectés ni reconnus, et leur travail et leurs besoins n’apparaissent pas dans les statistiques.

En raison de cette invisibilité, les ressources et les politiques publiques ne parviennent pas à répondre à leurs besoins spécifiques.

La #ChaiseViolette est un appel aux pays, à la communauté internationale, au monde académique, à la société civile, aux médias et aux peuples autochtones pour garantir la participation pleine et effective des femmes autochtones dans les processus de prise de décision qui les affectent, elles et leurs communautés.

“Je souligne toujours l’importance de prendre en compte les femmes autochtones, parce que nous ne sommes pas des personnes qui ont besoin d’assistance ou des vulnérables éternelles. Nous sommes des agents de changements. On a ce potentiel, nous avons juste besoin d’être catalysées et outillées pour pouvoir participer pleinement à la mise en œuvre du Programme 2030 pour le développement durable” a souligné Mariam Wallet Aboubakrine, Présidente de l’Instance permanente des Nations Unies sur les questions autochtones.

Prenez action !

Utilisez une #ChaiseViolette et mettez-la dans un endroit à haute visibilité. La chaise peut être décorée de textiles autochtones, symboles ou d'artisanat dans des tons violets.

·         Utilisez une #ChaiseViolette dans les présidences, tables rondes, discussions de panel, et tout autre espace de dialogue où une femme autochtone devrait participer et élever sa voix au nom des femmes autochtones.

·         Prenez une photo avec la #ChaiseViolette et partagez-la sur votre site internet et sur les réseaux sociaux appelant à garantir la participation pleine et entière des femmes autochtones dans les processus de prise de décision qui les affectent, elles et leurs communautés.

·         Invitez des organisations, partenaires ou alliés à soutenir l’initiative.  

Plus d’informations : Campagne des Femmes Autochtones  

Partagez vos activités via @FAOIndigenous et Indigenous-peoples@fao.org

Regardez les photos: Galerie de la #Chaise Violette

Téléchargez le kit de campagneKit de communication 

Partagez