7 Principaux insectes nuisibles des denrées stockées

Table des matières - Précédente - Suivante

7.1 Eléments de classification des insectes
7.2 Classification des ravageurs des stocks
7.3 Développement des insectes
7.4 Influence des facteurs climatiques sur le développement
7.5 Exploitation de différentes sources de nourriture par les insectes ravageurs des stocks
7.6 Morphologie des insectes
7.7 Diverses espèces d'insectes ravageurs des stocks
7.8 Ouvrages de référence à consulter

 

Les insectes sont à l'origine de la plupart des dommages subis dans les réserves de denrées stockées, bien que dans certains pays les rongeurs se montrent encore plus dangereux. Les insectes nuisibles qui sévissent dans les entrepôts ont un taux de reproduction élevé et se développent rapidement, ce qui les met en mesure de provoquer à court terme de très graves dégâts à partir d'une population originelle modeste.

Le facteur de reproduction de Tribolium est par exemple de 70. Ceci veut dire que dans des conditions optimales, un couple de Tribolium aura la descendance suivante:

après 1 mois: 2 x 70 = 140
après 2 mois: 140 x 70 = 9 800
après 3 mois: 9 800 x 70 = 686000

Au bout de 4 mois, leur nombre passerait théoriquement à:

686 000 x 70 = 48 020 000 individus.

A ce stade, cependant, les ressources autorisant la survie et le développement deviennent rares, tandis que la concurrence pour la nourriture et le surpeuplement restreignent le développement.

7.1 Eléments de classification des insectes

Les différentes espèces d'insectes se distinguent entre elles par leur comportement, le genre et l'importance des dommages causés et leurs réactions face aux différentes méthodes de lutte. Pour être en mesure d'apporter une réponse aux questions ci- après, il est absolument indispensable d'identifier les insectes découverts dans un entrepôt et d'en connaître la biologie:

- S'agit- il d'un parasite des stocks?

Exemple:

Parmi les parasites des légumineuses, on trouve l'ordre des Bruchus, dont les représentants, qui sont des parasites des champs, peuvent également être introduits dans des entrepôts, où ils vont continuer de vivre sans pouvoir cependant se reproduire. Il ne s'agit donc pas en l'occurrence de ravageurs des denrées stockées.

- S'agit- il d'un dangereux parasite des stocks?

Exemple:

Le charançon du mais (Sitophilus zeamais) est un ravageur très important de diverses denrées stockées, notamment des céréales dans les zones tropicales et subtropicales, tandis que Palorus subdepressus joue en général un rôle secondaire.

- S'agit- il d'une espéce d'insecte dont la présence révèle des problèmes au niveau du stockage?

Exemple:

Le petit ténébrion mat (Alphitobius laevigatus) apparaît en général dans des denrées moisies. La découverte de cet insecte révèle que la marchandise est exposée à l'humidité.

- Quelles sont les mesures de lutte à prendre ?

Exemple:

Les Bostrichidae, comme par exemple le capucin des grains (Rhizopertha dominica), peuvent être contrôlés facilement avec les pyréthrinoides et, dans une moindre mesure, avec les composés organophosphorés.

Il existe différents accessoires permettant de faciliter l'identification des insectes:

•Clés d'identification qui ne se prêtent pas à la pratique quotidienne dans les entrepôts
•Illustrations: posters, dépliants, brochures ou livres
•Collections de ravageurs des stocks, permettant la comparaison directe avec les exemplaires découverts.

Chaque responsable d'entrepôt devrait disposer d'une loupe à grossissement de 8 à 12 fois.

7.2 Classification des ravageurs des stocks

Les coléoptères (Coleoptera) constituent de loin le groupe le plus important au sein des insectes ravageurs des stocks. Ils sont suivis par les teignes (Lepidoptera) .On trouve ensuite une série constituée d'autres groupes, tels que les psoques (Psocoptera) qui, si elles sont pratiquement incapables de provoquer des dommages au niveau des stocks, peuvent néanmoins poser des problèmes d'hygiène.

Les acariens (Acarina), dont certaines espèces vivent dans les céréales, en particulier dans la farine, ne font pas partie des insectes, mais des Arachnida.

7.3 Développement des insectes

A l'instar d'autres insectes, les coléoptères et les teignes passent par différents stades de développement. Les animaux adultes (images) pondent des oeufs, d'où sortiront des larves La plupart des dégâts subis par la marchandise stockée sont imputables à l'activité alimentaire intense de ces mêmes larves. Leur développement se poursuit à travers différents stades s'achevant tous par une mue. La nymphose intervient à l'issue du dernier stade. Les images se forment à partir des nymphes. On appelle ce type de développement métamorphose complète. La durée de ce cycle varie en fonction des espèces et est fortement influencée par des facteurs externes (cf. section 7.4).

Il existe par ailleurs entre les espèces certaines différences au niveau de la localisation de la ponte (à l'intérieur du grain ou sur le grain), de même qu'en ce qui concerne l'endroit où s'effectue le développement de la larve (dans le grain ou à l'extérieur de celui- ci) et le lieu de la nymphose (dans le grain ou à l'extérieur du grain).

Développement des insectes

7.4 Influence des facteurs climatiques sur le développement

Chaque espèce possède au niveau de la température et du taux d'humidité des optima spécifiques de développement (cf. section 2.2.5), les optima d'une même espèce pouvant par ailleurs différer suivant les états de développement.

Les optima de température des insectes nuisibles se situent en général entre 25 et 32°C. Au- dessous de 14°C, de même qu'au- dessus de 42°C, la reproduction généralement n'a pas lieu, tandis qu'à moins de 5°C et à plus de 45°C, la plupart des parasites des stocks meurent.

Pour la majorité des insectes, l'optimum d'humidité relative de l'air se situe aux alentours de 70%, le minimum étant de 25 à 40%, et le maximum entre 80 et 100%. Seules quelques espèces sont capables de survivre en milieu extrêmement sec (Oryzaephilus ssp. jusqu'à 10% d'humidité relative, Trogoderma granarium et Tribolium ssp. jusqu'à 3% d'humidité relative).

Dans des conditions optimales, la durée du cycle de développement, de l'oeuf à l'imago, est d'environ 18 à 25 jours chez les coléoptères et de 28 à 35 jours chez les teignes. Si les conditions sont moins favorables, le cycle peut durer jusqu'à plusieurs mois.

Les insectes sont fortement influencés dans leur activité- et leur fertilité par les variations de lumière intervenant au cours de la journée. Les teignes, notamment, sont le plus actif le matin et le soir, au crépuscule. Les contrôles destinés à déceler d'éventuels vols d'insectes devraient donc avoir lieu à ces deux moments de la journée. Les nébulisations destinées à lutter contre les teignes devraient également intervenir durant ces deux périodes. L'éclairage artificiel permet de réduire fortement les vols de teignes et de freiner ainsi considérablement leur reproduction.

7.5 Exploitation de différentes sources de nourriture par les insectes ravageurs des stocks

Les insectes ravageurs des denrées stockées ont des besoins différents en ce qui concerne les propriétés que doit avoir leur nourriture:

- Les ravageurs primaires sont capables d'attaquer des grains entiers, intacts et parfaitement aptes au stockage
Exemples: Charançons, capucin des grains, (Rhizopertha dominica), alucite des céréales (Sitotroga cerealella).

- Les ravageurs secondaires ne sont capables d'attaquer que les brisures de grains, c'est- à- dire les grains humides, donc mous, déjà endommagés par les ravageurs primaires ou par d'autres agents quelconques, ou encore les produits de transformation de ces grains, comme la farine.
Exemple: les Tribolium

- Les indicateurs de moisissures se nourissent exclusivement ou partiellement de moisissures. La présence dans un magasin de ravageurs des stocks entrant dans cette catégorie révèle l'existence d'un problème d'humidité.
Exemple: le tenébrion des poulaillers (Alphitobius diaperinus) et le cucujide des grains (Ahasverus advena).

- Les dévoreurs de détritus se nourissent principalement de poussière, des excréments d'autres insectes, ou encore de cadavres d'insectes. S'ils ne font pas partie, à proprement parler, des ravageurs des denrées stockées, ils peuvent cependant poser de sérieux problèmes d'hygiène.
Exemple: psoques

- Les prédateurs se nourissent en totalité ou partiellement d insectes, sur tout des larves (cf. section 10.2).
Exemple: Teretriosoma nigrescens , la cadelle (Tenebroides mauritanicus).

Cette description s'applique également à certains ravageurs des stocks qui font la chasse aux larves d'autres espèces. Leur utilité en tant que facteur de réduction des infestations de parasites est toutefois bien moindre que les dommages qu'ils causent eux- mêmes en dévorant les marchandises en stock.
Exemple: Tribolium castaneum

La faculté éventuelle d'un insecte d'utiliser les denrées stockées pour se nourrir dépend de différents facteurs:

De nombreux ravageurs des stocks sont par exemple capables de s'introduire beaucoup plus rapidement et profondément dans une pile de sacs - en profitant pour cela des espaces libres entre les sacs - que dans une marchandise entreposée en vrac. Outre la méthode de stockage employée, les facteurs suivants sont eux aussi déterminants: la taille des grains et la densité d'ensachage de la marchandise, les propriétés de surface du grain, les substances contenues dans le grain, le matériau d'emballage et, pour une grande part, l'état du magasin lui- même.

7.6 Morphologie des insectes

Le corps des insectes est divisé en trois parties:

1. La tête porte les yeux, les antennes et les mandibules.
2. La poitrine (thorax) se compose de 3 segments (prothorax, mésothorax, métathorax). 3 paires de pattes et 2 paires d'ailes y sont fixées.
3. L'abdomen renferme les organes reproducteurs et les organes digestifs

Morphologie des insectes

Chez les coléoptères, les ailes antérieures (élytres) sont indurées et protègent l'abdomen.

Les teignes possèdent 2 paires d'ailes recouvertes d'écailles.

Les larves de coléoptères possèdent 3 paires de pattes thoraciques, qui font toutefois défaut chez certaines espèces se développant dans les grains (par exemple les charançons).

Les larves de teignes ont, en plus de leurs 3 paires de pattes thoraciques, 4 paires de fausses pattes ventrales, situées respectivement sur les 3e, 4e, 5e, et 6e segments abdominaux.

Le dernier segment abdominal porte encore une paire de fausses pattes.

continué


Table des matières - Précédente - Suivante