FAO.org

Accueil > Thèmes > L’investissement dans l'agriculture

L’investissement dans l'agriculture

De nouveaux arbres plantés dans un champ de projet pour le reboisement - © FAO / Vasily Maksimov

Investir dans l'agriculture est un des moyens les plus efficaces pour réduire la faim et la pauvreté, en particulier dans les zones rurales. De nombreux pays qui ont régulièrement investi dans l'agriculture sont bien partis pour atteindre le premier Objectif du Millénaire pour le développement, qui est de réduire de moitié la proportion de la population qui souffre de la faim. En partenariat avec les gouvernements et le secteur privé, avec des organisations nationales et internationales et avec des institutions financières, la FAO s'efforce d'accroître le volume et l’efficacité des investissements dans l'agriculture et le développement rural.

Rôle de la FAO dans l'investissement dans l'agriculture

Investir dans l'agriculture est une des stratégies les plus importantes et les plus efficaces pour promouvoir la croissance économique et réduire la pauvreté dans les zones rurales où sont concentrés la majorité des habitants pauvres de la planète.

La croissance du Produit intérieur brut (PIB) agricole s'est avérée au moins deux fois plus efficace pour réduire la pauvreté que la croissance des autres secteurs (Banque mondiale, Rapport sur le développement dans le monde 2008. L'agriculture au service du développement).

Dans les régions du monde où la faim et la pauvreté sont les plus répandues aujourd'hui, les taux d'investissement agricole ont stagné ou baissé au cours des trois dernières décennies.

Pour éradiquer la faim dans ces régions et accroître la production alimentaire, il faut élever considérablement le niveau des investissements dans l’agriculture et améliorer de façon spectaculaire les investissements publics dans ce secteur, tant sur le plan qualitatif que quantitatif.

Développement rural

La FAO estime qu'il faudra investir chaque année 83 milliards d'USD de plus pour combler l'écart entre les montants investis chaque année par les pays à faible revenu et à revenu intermédiaire au cours de la dernière décennie et les montants requis d'ici à 2050.

En d'autres termes, les investissements annuels consacrés à l’agriculture doivent augmenter de plus de 50 pour cent. Les activités de la FAO visant à promouvoir l'investissement dans l’agriculture et le développement rural sont les suivantes:

  • avis techniques et économiques aux gouvernements sur les politiques et la législation ayant une influence sur l'investissement public et privé
  • renforcement des capacités des gouvernements à concevoir et appliquer des stratégies d'investissement multisectorielles et multipartites alignées sur les priorités nationales
  • assistance aux pays pour la conception, la mise en œuvre et l'évaluation des investissements, non seulement pour promouvoir l'agriculture et le développement rural, mais aussi pour répondre aux besoins alimentaires et nutritionnels de leurs ressortissants
  • appui technique aux Institutions financières internationales partenaires pour mobiliser des investissements supplémentaires
  • appui à l'élaboration et à la mise en œuvre des stratégies nationales d'investissement pour l'agriculture, la sécurité alimentaire et la nutrition dans le cadre du Programme détaillé pour le développement de l'agriculture africaine (PDDAA) du Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD).
  • Analyse des tendances et impacts des investissements agricoles étrangers dans les pays en développement
  • Soutien aux consultations internationales pour développer des principes pour des investissements agricoles responsables

Le Groupe de travail inter-institutions – auquel participent la FAO, la CNUCED, le FIDA et la Banque mondiale – a élaboré les Principes pour un investissement agricole responsable qui respecte les droits, les moyens d'existence et les ressources.

Ces principes attirent l'attention sur les droits et les moyens d'existence des populations rurales et sur la nécessité d'effectuer des investissements agricoles socialement et écologiquement durables.