Initiative sur la flambée des prix des aliments
 

Lesotho

Le contexte

Le Lesotho est un petit pays de l'Afrique australe parmi les plus pauvres du continent. Approximativement 59% des habitants vivent en dessous du seuil de pauvreté et quelque 40% sont considérés comme très pauvres. En outre, le Lesotho est confronté à un énorme problème de VIH/sida, avec plus de 23% de la population qui seraient infectés. L'envolée des prix des aliments met sérieusement en péril la situation de sécurité alimentaire déjà précaire du Lesotho.

La plupart des habitants du Lesotho résident en milieu rural et vivent de l'agriculture. Le pays est accidenté et montagneux et l'utilisation inconsidérée des ressources en terre limitées a entraîné une très forte érosion des sols. En 2006 et 2007, le pays a été frappé par la pire sécheresse des 30 dernières années, qui a provoqué une chute vertigineuse de la production des cultures vivrières de base: le maïs et le sorgho. En conséquence, le prix du maïs a augmenté de plus de 55% au cours de l'année passée et le coût d'autres produits essentiels tels que l'huile végétale et la paraffine (utilisée pour cuisiner) a grimpé en flèche. On estime aujourd'hui à 350 000 le nombre de personnes menacées par la faim.

Confronté à la hausse des prix des denrées alimentaires, le gouvernement du Lesotho a institué une subvention de 20% pour les principaux aliments (farine de maïs, haricots et lait) vendus dans des magasins spécifiques. Toutefois, des stratégies à plus long terme sont requises si l'on veut que les habitants du Lesotho soient capables d'améliorer la production agricole et, à terme, de se prévaloir d'un certain degré de sécurité alimentaire.

La réponse de la FAO

Le programme d'intervention d'urgence que la FAO conduit actuellement au Lesotho mise sur les foires commerciales d'intrants pour stimuler la production locale. Dans le cadre de cette approche, les bénéficiaires reçoivent des bons d'échange qui leur permettent d'acquérir les intrants auprès des vendeurs locaux participants. Face à la crise des prix des aliments, des fonds additionnels non négligeables sont injectés au moyen de ces foires dans tout le Lesotho, garantissant l'accès des agriculteurs vulnérables aux outils indispensables pour mener à bien la campagne agricole.  

Le Fonds central d'intervention d'urgence des Nations Unies fournit plus de  1 400 000 USD pour subventionner les foires commerciales d'intrants dans les districts de plaine, offrant à 12 000 ménages agricoles un accès à toute une gamme d'intrants agricoles. Les foires permettront aux bénéficiaires (en particulier les ménages dirigés par une femme) d'acquérir des semences de bonne qualité, des engrais et d'autres intrants.

Avec l'appui du Programme de coopération technique, quinze foires commerciales d'intrants ont été organisées dans les trois districts de montagne (Mokhotlong, Thaba Tseka et Qacha’s Nek) en août. La FAO assurera un suivi aux stades post-plantation (début 2009) et post-récolte (mi-2009) pour mesurer l'impact de ces activités sur la production vivrière des ménages et la disponibilité des aliments.

En outre, un projet régional du PCT fournit des fonds à l'appui des activités en faveur des bénéficiaires les plus vulnérables dans plusieurs pays d'Afrique subsaharienne. Les efforts portent sur les méthodes efficaces de distribuer les intrants agricoles, le suivi et évaluation des activités liées à la flambée des prix des aliments et le renforcement des capacités des institutions régionales.

Soil erosion is just one challenge in Lesotho