Initiative sur la flambée des prix des aliments
 

Pakistan

Le contexte

Les catastrophes naturelles ont mis à genoux le secteur agricole du Pakistan. En 2005, un puissant séisme a dévasté la province de la Frontière du Nord-Ouest et le Cachemire sous administration pakistanaise, faisant 80 000 victimes, détruisant les cultures et endommageant les systèmes d'irrigation. Plusieurs districts du Punjab et du Sindh ont été frappés par des inondations soudaines en 2007 et un autre séisme a fait trembler le Baloutchistan, une zone sujette à la sécheresse, en 2008. 

En 2008, la flambée des prix des denrées alimentaires a fait basculer des millions de personnes supplémentaires dans la faim, avec près de la moitié de la population aujourd'hui confrontée à l'insécurité alimentaire.

Le conflit a également prélevé son tribut sur le secteur. Ces derniers mois, l'escalade des combats entre les forces du Gouvernement et les groupes armés dans la province de la Frontière du Nord-Ouest et les Zones tribales sous administration fédérale ont contraint plus de 2 millions de personnes à fuir leur foyer. La plupart d'entre elles ont, depuis lors, regagné leurs villages; mais du point de vue des cultures et des moyens d'existence, les dégâts ont été très importants.

La productivité déclinante

La demande en produits alimentaires de base dépassant l'offre, le Pakistan doit importer une partie des produits alimentaires dont il a besoin pour nourrir sa population. La productivité agricole a été limitée par la hausse des coûts des intrants et des carburants mais également par l'insuffisance des ressources en eau. Plusieurs régions du Pakistan sont arides et sujettes au stress hydrique, ce qui rend les mesures de gestion durable de l’eau d'autant plus nécessaires.

La réponse de la FAO

Facilité alimentaire de l'Union européenne

En mai 2009, la FAO a lancé un projet, d'une durée de 26 mois, pour aider le Gouvernement du Pakistan à rétablir la sécurité alimentaire des ménages vulnérables dans les zones à déficit vivrier de la province de la Frontière du Nord-Ouest, le Punjab, le Sindh et le Baloutchistan.

Grâce au financement de l'Union européenne, dont le montant total s'élève à 24,7 millions d'euros, le projet permettra à au moins 166 700 ménages agricoles (soit plus d'un million de personnes) de cultiver suffisamment de cultures vivrières de base – blé, riz, légumes et autres cultures – pour nourrir la famille.

La FAO fournira gratuitement aux agriculteurs des intrants de qualité, y compris des semences de variétés à haut rendement adaptées aux conditions locales et des engrais. La distribution sera faite à temps pour le début de la campagne agricole afin de stimuler la production vivrière.

L'irrigation est cruciale pour les activités agricoles dans les zones ciblées, or, plusieurs périmètres irrigués ont été laissés à l'abandon en raison de la négligence et des catastrophes naturelles. La FAO contribuera à la réparation de 150 systèmes de petite irrigation communautaires et 200 structures de récupération de l'eau de pluie.

La FAO fournira aussi 100 installations d'entreposage de semences et de céréales pour contribuer à réduire les pertes, ainsi que des outils et des machines agricoles à 100 associations d'agriculteurs.

Pour favoriser la pérennité de l'action, la FAO appuiera la formation de quelque 37 500 petits agriculteurs à l'usage rationnel de l'irrigation, la production des cultures, l'entretien et l'utilisation corrects des outils et machines agricoles et les pratiques post-récolte. Des formations seront aussi assurées dans des écoles d'agriculture de terrain.

Le projet, en accord avec le programme national pour la sécurité alimentaire actuellement mis en œuvre par le Gouvernement, sera exécuté conjointement par la FAO et le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM).  Le PAM fournira une aide, sous la forme d'activités vivres-contre-travail, à quelque 83 000 ménages vivant dans les zones les plus exposées à l’insécurité alimentaire. 

Les autres activités de la FAO

Les projets exécutés par la FAO au Pakistan pour faire face à la flambée des prix des denrées alimentaires sont les suivants:

  • Un projet du Programme de coopération technique (PCT), d'une valeur de 500 000 USD, dont l’objectif est de fournir plus de 200 tonnes de semences de blé et une quantité équivalente d'engrais, à 8 320 agriculteurs vulnérables et leurs familles dans les zones frappées par le séisme de la province de la Frontière du Nord-Ouest.
  • Un programme conjoint FAO-PAM, dans lequel le rôle de la FAO a consisté à exécuter un projet, d'une valeur de 1,2 million d'USD, visant à fournir des semences de blé, des engrais et des graines de légumes et de lentilles à quelque 8 000 ménages agricoles vulnérables. L'intervention conjointe est financée par le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires.
  • Un projet régional PCT dont l'objectif est d'appuyer la distribution d'intrants, le renforcement des capacités institutionnelles, la surveillance des prix et de la situation de la sécurité alimentaire, et l'évaluation de l'impact des programmes conçus pour faire face à la flambée des prix des denrées alimentaires.

Avec un financement d'un montant de 1 385 000 USD, la FAO s'emploie à évaluer les besoins agricoles dans les zones touchées par le conflit et distribue des intrants agricoles et des intrants destinés à l'élevage aux ménages agricoles les plus vulnérables rentrant dans leurs villages. La FAO prépare par ailleurs un programme à moyen terme de redressement et de relance de l'agriculture adapté aux circonstances locales.

 

 

 

 

root vegetables for sale in Lahore