Initiative sur la flambée des prix des aliments
 

Sri Lanka

Le contexte

L'Etat insulaire de Sri Lanka a été déchiré par des décennies de guerre civile qui ont laissé de vastes zones du nord et du nord-est du pays dans l'instabilité et, de ce fait, en proie aux disettes et à la malnutrition.

La guerre entre le gouvernement et les Tigres de libération de l' Eelam tamoul s'est intensifiée en 2008. Quelque 160 000 personnes ont été déracinées de leur foyer.

Bien que le riz, l'aliment de base, soit cultivé dans tous les districts du pays, une grande partie des terres reste inculte en raison de l'insécurité, de pénuries d'eau pendant les saisons des pluies et d'une maîtrise insuffisante de l'eau pour la riziculture. Par ailleurs, dans les zones dévastées par le conflit, les champs sont jonchés de mines et d'engins explosifs.

La hausse des prix des aliments a été relativement forte au Sri Lanka: en juillet 2008, le prix du riz avait doublé par rapport à juillet 2007 et la farine de blé, entièrement importée, avait augmenté de 60% pendant la même période. L'envolée des prix des aliments est aggravée par la hausse des prix des carburants, des semences et des engrais et une accélération de l'inflation générale.

La réponse de la FAO

La FAO a lancé un projet du Programme de coopération technique, dont le financement s'élève à 500 000 USD, pour que les agriculteurs en difficulté aient les moyens de conduire la campagne rizicole de la deuxième mousson, qui commence en septembre. Plus de 600 tonnes de semences de riz certifiées sont distribuées aux producteurs des districts de Batticaloa, Ampara, Polonnaruwa et Anuradhapura dans le nord et le nord-est. Il s'agit des régions systématiquement touchées par le conflit et, cette année, par des inondations.

Le projet prend aussi en charge le coût des engrais et du petit outillage nécessaires pour la riziculture.

La FAO a établi une unité de coordination des opérations d'urgence et de relèvement au Sri Lanka, au lendemain du tsunami asiatique de 2004. La FAO a participé aux actions visant à relever l'agriculture et les moyens d'existence pour les personnes frappées par le tsunami ainsi que pour les personnes déplacées ou revenant des parties de l'île dévastées par la guerre.

Sri Lankan girls having a meal