> MAFAP  > À propos du SAPAA  > Evaluer la coherence des politiques

Evaluer la coherence des politiques

Le défi

Le développement agricole n’a pas lieu en vase clos mais est affecté par l’environnement politique général. Même des politiques bien conçues peuvent voir leurs effets annulés par ceux de politiques contradictoires. En outre, un financement inadéquat, la faiblesse des infrastructures, le manque d’accès aux marchés et même la corruption peuvent réduire leur efficacité.


Ce que fait le SAPAA

A travers le SAPAA, la FAO suit les dépenses publiques liées à l’agriculture et l’alimentation et mesure l’impact des politiques sur le prix des principaux produits agricoles de base.

Les rapports nationaux du SAPAA fournissent aux décideurs politiques
une évaluation détaillée:

  • de l’impact des politiques agricoles et alimentaires sur les producteurs;
  • des dépenses publiques pour soutenir l’alimentation et l’agriculture; et
  • de leur cohérence avec les autres politiques et objectifs du gouvernement.

Comparer systématiquement les objectifs des politiques, les dépenses publiques et l’impact des politiques facilite l’identification:

  • des opportunités pour rendre les politiques plus cohérentes;
  • des priorités d’investissement.

Evaluation de la cohérence des politiques en Tanzanie

En Tanzanie, de nombreux agriculteurs ont des difficultés à accéder aux marchés du fait du manque de routes et d’infrastructures de stockage en milieu rural. L’analyse des prix du SAPAA montre que:

  • la difficulté d’accès aux marchés et le manque d’infrastructures sont les principales raisons pour lesquelles les agriculteurs ne produisent pas plus; et
  • si ces contraintes étaient traitées de façon adéquate, les agriculteurs seraient en mesure d’obtenir des prix plus élevés pour leurs produits.

Cependant, l’analyse SAPAA des dépenses publiques dans le secteur agricole montre que seulement un pour cent du budget de l’agriculture est dépensé pour des infrastructures agricoles hors exploitation et deux pour cent pour le stockage. De plus, la plus grande part du soutien spécifique à l’agriculture va aux subventions des intrants. Ces incohérences attirent l’attention sur les principales options d’investissement et seront un élément important du dialogue entre les bailleurs de fonds et le gouvernement.

  Bill & Melinda Gates Foundation website OECD website NEPAD website OECD website US Aid website World Bank website