FAO.org

Accueil > Country_collector > Maroc > Actualités > Detail
Maroc

La FAO prend part au Premier Séminaire Scientifique International sur l’ingénierie forestière à Rabat

Discours d'ouverture de Madame Florence Rolle, Représentante de la FAO au Maroc. Photo: @FAO/Lina Touri
04/07/2019

L’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) a pris part le Jeudi 27 juin 2019 au Premier Séminaire Scientifique International sur l’ingénierie forestière organisé à Rabat, par l’Association des lauréats de l’Ecole Nationale Forestière d’Ingénieur (ALENFI) sous le thème « L’ingénierie Forestière : Levier fondamental du programme de développement durable à l’horizon 2030 ». La FAO était représentée par sa Représentante au Maroc, Madame Florence Rolle, et son Représentant en Algérie, Monsieur Nabil Assaf, ancien étudiant de l’ENFI qui a gentiment répondu aux questions de Madame Lina Touri, chargée de la communication à la FAO Rabat (voir plus bas).

Placée sous l’égide du Ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts (MAPMDREF), cette manifestation a connu un large succès et a été à la fois un carrefour de rencontre de personnalités éminentes du secteur forestier et une plateforme d’échanges entre les experts du métier venus de différents horizons et de plusieurs pays.

Cette rencontre d’envergure nationale et internationale a connu notamment la présence de Monsieur Abderrahim Houmy, Secrétaire Général du Département des Eaux et Forêts, de Monsieur Ibrahim THIAW, Secrétaire Exécutif de la Convention des Nations Unies pour la Lutte Contre la Désertification ; de Monsieur Younes Benakki, Secrétaire Général du Conseil Economique, Social et Environnemental ; de Monsieur le Représentant du Secrétariat du Forum des Nations Unies sur les Forêts et de Monsieur Khalid Charki, le Président de l’Association des Lauréats de l’Ecole Nationale Forestière d’Ingénieurs.

Organisé en marge de la célébration de la Convention des Nations Unies pour la Lutte Contre la Désertification, cette rencontre scientifique a été ponctuée de plusieurs panels touchant cette thématique, notamment : 1) La contribution des forêts dans la réalisation des objectifs du développement durable, 2) L’ingénieur forestier acteur principal dans le développement socioéconomique national, et 3) Les défis et enjeux actuels imposés à l’ingénierie forestière, et voies d’adaptation aux contraintes et contexte contemporain.

Des thématiques en lien direct avec les objectifs de développement durable, et qui se trouve aujourd’hui au cœur de l’intérêt de la FAO, un intérêt qui se traduit par un état des lieux chaque année des principaux développements politiques et institutionnels récents concernant le secteur forestier à travers la publication phare « La situation des forêts du monde » (SOFO), par la collecte et la publication régulière de statistiques sur l'Évaluation des ressources forestières mondiales (FRA) qui fait part de la situation des contributions socioéconomiques émanant des forêts dans le monde sur la base de ses données sur les extractions de bois, la production de produits forestiers non ligneux, l'emploi, les droits de propriété, l'accès aux forêts et les recettes et dépenses publiques liées aux forêts ainsi que par des études économiques thématiques.

Dans son allocution d’ouverture, Madame Florence Rolle, Représentante de la FAO au Maroc, a rappelé les principales conclusions du SOFO 2018 qui a donné une analyse détaillée et quantifiée de la contribution des forêts et des arbres aux objectifs de développement durable.  En effet, la Représentante de la FAO au Maroc a souligné que la contribution des forêts et des arbres n’était pas uniquement liée à l’ODD15 sur la vie terrestre mais également à la réalisation de dix  autres objectifs et 28 cibles du Programme 2030, dont leur apport à l'établissement de moyens d'existence durables, à la création de revenus et d'emplois, à la sécurité alimentaire, à des systèmes de production et de consommation plus résilients et plus durables, à purifier l’air, à protéger les ressources en eau et les sols, à préserver la biodiversité et bien sûr à lutter contre le changement climatique ».

Mme Rolle n’a également pas manqué de rappeler la longue et fructueuse coopération entre la FAO et le Gouvernement du Maroc. A ce titre, depuis le début des années 1990, la FAO appuie le Haut-Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification dans la mise en œuvre de plusieurs projets phares d’aménagement de bassins versants, d’évaluation et suivi dynamique des risques d'incendie, de surveillance de santé de forêts et d’appui à la mise en œuvre du Programme Forestier National avec une meilleure prise en compte des problématiques planétaires (changement climatique, conservation de la biodiversité, etc...) et dans l’application de moyens innovants tels que le logiciel d’accès libre « Collect Earth Online » développé au travers d’un partenariat entre la FAO et l’Administration Nationale de l'Aéronautique et de l'Espace des États-Unis (NASA)  qui fut lancé à la COP 24.

Mme Rolle a terminé son allocution en adressant ses remerciements et ceux de la FAO au Gouvernement du Maroc et à tous les partenaires avec qui l’organisation partage les efforts pour la préservation et la sauvegarde des ressources naturelles en général et particulièrement forestières dans l’objectif de la lutte contre la faim et la malnutrition.

Entretien avec Monsieur Nabil Assaf, Représentant de la FAO en Algérie et fonctionnaire technique au bureau sous régional de la FAO pour l’Afrique du Nord. Lien

Liens utiles :

-          FAO. 2018. La situation des forêts du monde 2018. Les forêts au service du développement durable. Rome.

-          FAO. 2018. À la découverte des forêts: Guide de l’enseignant. Rome. 72 pp.

-          FAO. 2018. À la découverte des forêts: Guide de l’élève. Rome.

-          Le site du Département des forêts

-          Le Comité des forêts (COFO)

-          Les évaluations des ressources forestières mondiales