Bureau régional de la FAO pour le Proche-Orient et l’Afrique du Nord

La FAO utilise les technologies de l'information pour la protection des plantes et le contrôle des parasites de quarantaine

Les participants reçoivent la formation à l'atelier.

3 juillet 2018, Beyrouth, Liban - L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a lancé un atelier de travail de formation des formateurs avec la participation de six pays membres sur l'utilisation des technologies de l'information pour la protection des plantes et le contrôle des parasites de quarantaine.

Au cours de l'atelier de travail, des participants du Maroc, de la Tunisie, de la Libye, de l'Algérie, d'Egypte, de Palestine et du Liban se sont concentrés sur la bactérie « Xylella fastidiosa » - syndrome du déclin rapide de l'olivier - et plus particulièrement sur l'utilisation de XylAppNENA et des applications relatives de Base de Données.

L'atelier de travail visait à fournir une formation sur l'utilisation des technologies de l'information pour l'échantillonnage et la géolocalisation des échantillons collectés, la traçabilité et le stockage des données (position de l'échantillon, opérateurs, analyse en laboratoire, résultats des analyses et enfin cartographie de l'échantillon avec le résultat).

Cette formation s'inscrit dans le cadre du projet « Mesures préventives pour l'introduction et la propagation du syndrome de déclin rapide du Xylella fastidiosa - Syndrome du déclin rapide de l’olivier dans les pays du NENA », qui vise à soutenir les efforts des gouvernements pour réduire le risque d'introduction et de propagation de X. fastidiosa et ses effets néfastes.

Le projet et l'atelier de travail de formation sont en partenariat avec le Centre International de Hautes Études Agronomiques Méditerranéennes (CIHEAM).


03/07/2018

Partagez