FAO.org

Accueil > Region_collector > Proche-Orient et Afrique du Nord > Nouvelles > Detail
Bureau régional de la FAO pour le Proche-Orient et l’Afrique du Nord

Irrigation solaire: écologique, fiable et abordable

La FAO évalue les avantages et les risques des technologies vertes dans l’agriculture lors de la Semaine de l'eau du Caire 2018

16 octobre 2018, Le Caire, Égypte - Les systèmes d'irrigation à énergie solaire sont respectueux du climat, fiables et abordables, mais ils doivent être gérés et réglementés de manière adéquate pour éviter le risque d'utilisation non durable de l'eau, a déclaré l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) lors de la Semaine de l'eau du Caire 2018.

Au cours d'une session sur les opportunités et les défis des technologies solaires dans le domaine agricole, la FAO a souligné le lien entre Nexus eau-énergie-alimentation et les outils disponibles pour soutenir un développement climatique intelligent.

«L'irrigation solaire peut être un outil très précieux pour les petits exploitants familiaux qui souhaitent augmenter leurs revenus et par conséquent améliorer leurs moyens de subsistance et leur sécurité alimentaire», a déclaré Pasquale Steduto, Coordonnateur régional du programme de la FAO pour le Proche-Orient et l'Afrique du Nord (NENA).

L’Initiative de la FAO sur la raréfaction des ressources en eau au Proche Orient et en Afrique du Nord a mis un accent particulier sur l’utilisation de l’énergie solaire pour l’irrigation agricole et le développement durable.

Dans le delta du Nil, en Égypte, le secteur agricole fait face à une crise énergétique, du moment que la demande croissante en électricité des zones urbaines entraîne de fréquentes pénuries et pannes. Comme la plupart des canaux d'irrigation sont situés sous le niveau du sol, nécessitant l'utilisation de pompes pour amener l'eau aux champs, à son tour la crise énergétique a perturbé le calendrier régulier d'irrigation des cultures, ce qui a eu pour effet de réduire les rendements.

Du moment que le coût du pompage était prévu d’augmenter également, le besoin de disposer d'une source d'énergie alternative à faible coût était donc nécessaire pour garantir aux agriculteurs un système fiable de pompage et d'irrigation.

La FAO est intervenue et a mis en place un système d'irrigation à énergie solaire dans le delta du Nil pour extraire l'eau des conduits souterrains et irriguer les champs cultivés. Les agriculteurs et les membres de la «Water User Association» ont également été formés à l'utilisation et à la maintenance du système afin de garantir sa continuité.

Cette technologie verte a permis d’une part de réduire la vulnérabilité de l’agriculture du Delta face à l’approvisionnement en énergie, aux chocs et aux pénuries, ainsi qu’aux problèmes de pénurie d’eau, et d’autre part de renforcer le lien entre Nexus eau-énergie-alimentation dans le Delta.

Le système a permis de réduire les impacts environnementaux négatifs, de diminuer la pollution du sol par l’effet de déversements de diesel et les émissions de gaz à effet de serre.

Compte tenu de la réussite du projet, le Ministère des ressources en eau et de l’irrigation élabore actuellement un plan visant à intensifier l’utilisation de l’énergie solaire dans toutes les autres stations de pompage du Delta du Nil. Par ailleurs, la FAO réalisera des évaluations des applications de l’énergie solaire pour l’agriculture irriguée dans d’autres pays de la région.

La contribution de la FAO à la Semaine de l’eau du Caire vise à promouvoir la coopération entre les pays NENA en vue d’améliorer durablement la productivité agricole dans le contexte de raréfaction d’eau et de changements climatiques.


16/10/2018

Partagez