FAO.org

Accueil > Region_collector > Proche-Orient et Afrique du Nord > Nouvelles > Detail
Bureau régional de la FAO pour le Proche-Orient et l’Afrique du Nord

La FAO et la Société arabe pour la protection des plantes discutent du charançon rouge des palmiers dans la région

7 novembre 2018, Le Caire, Égypte - Abdessalam Ould Ahmed, Sous-Directeur général et Représentant régional de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) pour le Proche-Orient et l'Afrique du Nord (NENA), s'est entretenu aujourd'hui avec la Société Arabe de Protection des Plantes (ASPP) afin de discuter davantage de leur coopération pour lutter contre le charançon rouge des palmiers (RPW) dans la région du NENA.

Étaient présents à la réunion : Ould Ahmed ; Thaer Yaseen, Responsable régional de la protection des récoltes à la FAO; Dr. Ibrahim Al-Jboory, président de l’ASPP; Dr. Khaled Makkouk, membre de l’ASPP et rédacteur en chef du Journal arabe de la protection des plantes (AJPP); et le Dr Ahmed El-Heneidy, membre de l’ASPP.

«La FAO et l’ASPP ont travaillé main dans la main pour lutter contre le charançon rouge des palmiers dans la région par le biais de nombreux projets et programmes. Grâce à notre travail concluant et à notre succès, nous espérons avoir de nombreuses autres années de collaboration avec plus de vigueur et une meilleure organisation», a déclaré Ould Ahmed.

«Le travail entre la FAO et l’ASPP date de plus de 35 ans et il existe de nombreuses activités conjointes entre les deux organisations. Nous soutenons cette coopération et, à travers des discussions avec le Sous-Directeur général de la FAO, nous veillerons à ce que les activités communes soient mieux organisées et mieux coordonnées dans les années à venir», a déclaré Makkouk.

Les deux organisations devraient signer un protocole d'accord afin de renforcer leur collaboration future et leurs activités conjointes.

Cette réunion fait suite à un atelier de travail conjoint qui s’est tenu les 4 et 5 novembre 2018, sur la détection, l'épidémiologie et la gestion des ravageurs envahissants qui menacent les cultures agricoles stratégiques dans la région arabe.

Charançon rouge des palmiers (RPW)

Le RPW est l’une des principales espèces de parasites envahissantes dans le monde et l’espèce la plus destructrice de quelques 40 espèces de palmiers à travers le monde.

Le RPW a été détecté au milieu des années quatre-vingt dans la région du Golfe. Au cours des trois dernières décennies, le charançon s'est rapidement répandu au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, touchant presque tous les pays de la région.

Dans la région NENA, le RPW cause des dommages étendus au palmier dattier, ayant à la fois des impacts agricoles sur la production de palmiers, ce qui a des répercussions négatives sur les moyens de subsistance des agriculteurs et de l’économie du pays, ainsi que des impacts environnementaux.

Les palmiers sont une ressource importante pour de nombreuses communautés au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Les dattes sont des produits alimentaires de base depuis des siècles et constituent actuellement une culture économique importante.

La FAO et le charançon rouge des palmiers

La FAO a accordé une attention particulière à la lutte contre le RPW dans la région, notamment en étudiant la situation actuelle et en déterminant des pratiques de gestion appropriées grâce à la recherche et aux technologies pour l’amélioration.


07/11/2018

Partagez