FAO.org

Accueil > Region_collector > Proche-Orient et Afrique du Nord > Perspectives régionales > Favoriser la résilience pour renforcer la sécurité alimentaire et la nutrition
Bureau régional de la FAO pour le Proche-Orient et l’Afrique du Nord
©FAO/Ami Vitale

Alors que, ces dernières années, les pays ont fait preuve d'une résilience exceptionnelle, en faisant de la sécurité alimentaire et la gestion de l'eau un axe prioritaire de leurs politiques, l'objectif de l'éradication de l'insécurité alimentaire et de la malnutrition est encore loin d'être atteint dans la région. Durant la dernière session de la Conférence régionale pour le Proche-Orient, les pays membres ont adopté un cadre stratégique régional pour la sécurité alimentaire et la nutrition, en s'engageant à accélérer l'élaboration et la mise en œuvre de cadres favorisant l'atteinte de cet objectif aux niveaux national et régional.

Favoriser la résilience pour renforcer la sécurité alimentaire et la nutrition au Proche-Orient et en Afrique du Nord

L’initiative aide les pays de la région à renforcer la sécurité en favorisant la cohésion sociale.

Au niveau institutionnel, l’initiative facilite la coordination entre les pays membres pour promouvoir des cadres institutionnels et politiques propices à l’éradication de la faim et au renforcement de la sécurité alimentaire et de la nutrition.

La  prise de décision et l’élaboration de cadres politiques cohérents et tenant compte des risques sont facilités par le partage de données et d’informations. En créant un environnement porteur, l’initiative contribue aussi à la mise en place de systèmes alimentaires durables propres à garantir l’accès des ménages et des communautés à une nourriture saine, nutritive et diversifiée.

L’initiative vise à renforcer les capacités des ménages, des communautés et des agrosystèmes à anticiper les crises d’origine humaine et les chocs naturels, à y faire face et à s’en relever.

L’Initiative est principalement centrée sur l’Arabie saoudite, l’Egypte, les Émirats arabes unis, l’Irak, la Jordanie, le Liban, la Mauritanie, le Soudan, la Syrie et le Yémen. L’approche de la FAO s’appuie sur les initiatives et les partenariats existants dans la région en matière de sécurité alimentaire et de nutrition; elle comprend cinq domaines d’action complémentaires:

  • Les systèmes d’information et de connaissance sur la sécurité alimentaire
  • Les chaînes d’approvisionnement alimentaire, avec une attention particulière pour la réduction des pertes et des gaspillages
  • L’accès des ménages à une alimentation saine, nutritive et diversifiée
  • La capacité d’adaptation des ménages, des communautés et des agrosystèmes aux crises d’origine humaine et naturelle

Aux facteurs structurels contribuant à la vulnérabilité à l’insécurité alimentaire et à la malnutrition s’ajoute la recrudescence des conflits, avec les retombées des crises syrienne et irakienne, tels que le fardeau insoutenable des populations de réfugiés, l’affaiblissement du commerce transfrontalier et la menace accrue de maladies transfrontières

Faits et chiffres

  • Dans la région Proche-Orient-Afrique du Nord, 33 millions de personnes sont en état de sous-alimentation (SOFI 2014)
  • La région importe plus de 50 pour cent de la nourriture dont elle a besoin, alors que parallèlement elle perd et gaspille chaque année jusqu'à 37 pour cent des denrées comestibles.
  • Les récents conflits, les crises prolongées et l'instabilité civile ont été les principaux facteurs de l'insécurité alimentaire dans la région.
    • Syrie: 6,3 millions de personnes sont extrêmement vulnérables et ont un besoin critique de nourriture durable et d'assistance agricole
    • Yémen: 10,6 millions de personnes souffrent d'insécurité alimentaire, dont 5 millions sont en situation d'insécurité alimentaire sévère
    • Irak: 23 pour cent de la population est sous-alimentée
    • Bande de Gaza: 1,46 million de personnes sur 1,8 million souffrent d'insécurité alimentaire