FAO.org

Accueil > Region_collector > Proche-Orient et Afrique du Nord > Perspectives régionales > Maladies animales transfrontières
Bureau régional de la FAO pour le Proche-Orient et l’Afrique du Nord

La région du Proche-Orient et de l’Afrique du Nord (NENA) est une région importatrice nette d'animaux et de produits d'origine animale. Cependant, du fait de sa situation géographique, à la croisée de trois continents, cette région est sujette à de nombreuses menaces, notamment les maladies animales transfrontières (MAT) et les zoonoses (maladies transmissibles des animaux à l'homme, et inversement).

Outre les volumes importants d’importations de bétail – provenant de systèmes de production bénéficiant de services vétérinaires insuffisants – les conflits en cours ont accru les mouvements transfrontaliers de bétail non-vacciné. Cette situation a facilité l'émergence et la propagation des MAT dans la région

Améliorer l'élevage et les moyens de subsistance, et faire face aux risques qui menacent la santé des animaux

La production de bétail au Proche Orient et en Afrique du Nord

Au cours de ces dix dernières années, la croissance démographique (2 pour cent par an en moyenne), l'urbanisation, la hausse des revenus et l'évolution des modes de consommation ont tous contribué à une forte augmentation de la consommation de viande dans la région. Bien que la région compte 98 millions de têtes de bétail, (dont 80 pour cent sont concentrées dans seulement six des 19 pays de la région), la productivité du secteur ne suffit pas à répondre à la demande croissante. La faible croissance de la production animale, l’insuffisance des aliments pour animaux de qualité et l'absence de politiques, d'infrastructures et de services de soutien appropriés entravent les performances du secteur.

Par ailleurs, le changement climatique, les sécheresses récurrentes, la désertification et la dégradation des pâturages et des parcours, aggravés par les conflits et les crises prolongées, ont non seulement abouti à la perte de ressources génétiques mais ont également contraint les pays à accroître les importations d'aliments pour animaux, d’animaux et de produits d'origine animale, ravivant ainsi les craintes relatives aux menaces que représentent les MAT.

Élevage, moyens de subsistance et sécurité alimentaire

Le secteur de l'élevage joue un rôle important dans les économies nationales et en faveur de la sécurité alimentaire des ménages dans la région.

Bien que nombre de pays de la région aient fait des efforts pour contenir les MAT et les zoonoses en vue de regagner la confiance des consommateurs et de relever le secteur de l'élevage, la FAO reste convaincue que beaucoup reste à faire.

Renforcer les capacités des pays à détecter, prévenir et répondre rapidement aux menaces liées à la santé des animaux et aux situations d’urgence dans le secteur de l’élevage contribuera à stabiliser la disponibilité et l'accès des denrées alimentaires. Le renforcement des capacités doit ainsi faire partie intégrante des initiatives qui visent à améliorer la sécurité alimentaire et la nutrition, et à développer durablement l'agriculture à petite échelle.

Des investissements importants sont nécessaires en vue de renforcer les capacités des services vétérinaires, des laboratoires et des systèmes de surveillance; améliorer les capacités en matière de prévention des maladies animales et d'analyse des risques à l'importation; améliorer la couverture vaccinale; améliorer la coordination aux niveaux national et régional pour harmoniser les efforts en faveur de la production animale et de la lutte contre les maladies animales; promouvoir des technologies, des institutions, des politiques et de bonnes pratiques au profit d’une production animale durable; investir dans l'adaptation au changement climatique et l’atténuation de ses effets; réhabiliter et protéger les terrains de parcours; et lutter contre la dégradation des terres et la désertification.