FAO.org

الصفحة الأولى > وسائل الإعلام > مقالات إخبارية
هذا المقال غير مُتاح بالعربية• سيُعاد توجيهكم إلى الإنجليزية•إضغط للإغلاق•

La FAO et l’ONG indienne SEWA unissent leur forces afin d’autonomiser les femmes et les jeunes en milieu rural

Le nouvel accord vise à garantir le développement des capacités, le partage de connaissances et à faciliter l’accès des agricultrices aux ressources productives

13 septembre 2016, Rome - L'Association indienne des travailleuses indépendantes (SEWA) et la FAO renforcent leur collaboration afin d'encourager le développement rural et de réduire la pauvreté en Asie et en Afrique grâce à des initiatives locales dont le but est d'autonomiser les femmes et les jeunes vivant en milieu rural.

S'appuyant sur des années de partenariats fructueux, les deux organisations ont signé aujourd'hui un Protocole d'accord ayant pour objectif d'intensifier les efforts conjoints visant à renforcer les capacités des populations pauvres pour qu'elles puissent bénéficier de ces économies rurales, notamment en ce qui concerne l'implication et l'autonomisation des femmes et des jeunes en milieu rural. Selon ces deux Organisations, des collectivités rurales fortes et dynamiques peuvent jouer un rôle essentiel en apportant des améliorations en matière de sécurité alimentaire et de nutrition.

Le Directeur général de la FAO José Graziano da Silva et la directrice de la SEWA Reema Nanavaty ont signé le Protocole d'accord.

 « Ce Protocole d'accord nous aidera à améliorer notre coopération, en facilitant notamment l'accès aux ressources productives et aux services, en élargissant le champ des possibilités pour les populations pauvres en milieu rural et en générant des connaissances sur la situation des femmes et des jeunes en milieu rural » a déclaré M. José Graziano da Silva.

De son côté, Mme Nanavaty a indiqué que dans les années à venir, la FAO et la SEWA concentreraient leurs efforts sur la création de davantage d'emplois décents, le renforcement des moyens d'existence et la promotion d'une agriculture résiliente et intelligente face au climat.

Intensifier les efforts conjoints

Si réduire la pauvreté rurale et garantir la sécurité alimentaire font partie de leurs objectifs communs, les approches de la FAO et de la SEWA sont aussi différentes que complémentaires, et profiteront à tous.

Alors que la FAO contribue à améliorer les moyens d'existence des agriculteurs pauvres en milieu rural par le biais de politiques et programmes, ou encore en élaborant des normes et en générant des connaissances, la SEWA travaille à autonomiser des femmes marginalisées en milieu rural et les travailleurs du secteur informel grâce à des campagnes menées au niveau local et à des projets de mobilisation sociale tout en garantissant leur accès aux services.

La FAO et la SEWA ont convenu d'élargir la portée de leur coopération, en faveur des femmes et des jeunes vivant en milieu rural dans les pays où ils mènent actuellement des opérations, mais également pour proposer des outils et du matériel technique en ligne aux autres pays qui font face aux mêmes défis dans le cadre de leurs efforts visant à réduire la pauvreté rurale.

La FAO et la SEWA collaboreront dans plusieurs domaines notamment la promotion du partage des expériences et des connaissances en matière d'intégration des femmes et des jeunes au sein des économies rurales entre les différentes régions d'Asie et d'Afrique; l'amélioration de l'accès des femmes en milieu rural aux ressources financières et aux technologies; la mise en place de pratiques de gouvernance saines et de mesures relatives à l'égalité des sexes ainsi que de stratégies visant à encourager l'adoption de politiques favorables aux populations défavorisées.

Dans le cadre de leur engagement, la FAO et la SEWA développent actuellement un plan d'action destiné à améliorer les moyens d'existence, la prise de décisions et la stabilité des populations rurales.

Enregistrée comme syndicat en Inde depuis 1972, la SEWA est une association comptant 1,9 million de travailleuses indépendantes et pauvres. Son principal objectif est de renforcer les capacités des agricultrices marginalisées tout en travaillant à améliorer leur accès aux ressources financières et aux mécanismes de protection sociale.

Le Cadre stratégique de la FAO insiste sur l'importance de soutenir les communautés rurales afin de combattre la pauvreté, la faim et la malnutrition, avec une attention particulière donnée aux femmes, aux jeunes, et aux autres groupes marginalisés. Il s'agit également de contribuer à mettre en place des normes mondiales et d'apporter un soutien stratégique et technique aux pays afin  d'élaborer des politiques et programmes.

Les questions de genre à l'honneur

Le Protocole d'accord signé aujourd'hui précède la réunion de haut-niveau « Intensifier nos efforts en faveur des femmes en milieu rural afin de mettre un terme à la faim et la malnutrition» (en anglais : "Stepping It Up Together for Rural Women to End Hunger and Malnutrition") qui se tiendra le 16 décembre à Rome. L'événement sera co-organisé par la FAO, la présidence slovaque du Conseil de l'Union européenne et la Commission européenne, en étroite collaboration avec les principaux partenaires des Nations unies.

Les questions relatives à l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes sont au cœur du Programme de développement durable à l'horizon 2030. A l'image de l'ODD 5 qui consiste à « parvenir à l'égalité des sexes et à autonomiser toutes les femmes et les filles », elles sont également inhérentes à l'ensemble des objectifs mondiaux.

Photo: ©FAO/Giuseppe Bizzarri
Autonomiser les femmes en milieu rural est essentiel afin de stimuler les économies rurales et réduire la pauvreté. Des femmes pèsent des légumes avant de les vendre à Krishi Vigyan Kendras, en Inde.

شارك بهذه الصفحة