FAO.org

Accueil > Médias > Nouvelles

La FAO s’associe avec Unilever afin de réduire les pertes et le gaspillage alimentaires

Le nouveau partenariat a aussi pour objectif de lutter contre le changement climatique et de développer des innovations numériques pour les agriculteurs ruraux

Photo: ©Chris Steele-Perkins/Magnum Photos for FAO
Les partenariats peuvent aider à lutter contre le gaspillage alimentaire. Nettoyage du marché de légumes de Kalimati, à Katmandou, au Népal.

19 septembre 2017, New York - La FAO  vient de conclure un nouveau partenariat stratégique avec Unilever visant à aider les pays à réduire les pertes et le gaspillage alimentaires et à lutter contre le changement climatique, avec en ligne de mire la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD).

En marge de l'Assemblée générale de l'ONU, M. José Graziano da Silva, Directeur général de la FAO, et M. Paul Polman, Chef exécutif d'Unilever, ont signé hier à New York, une lettre d'intention afin de garantir un meilleur accès à l'alimentation et de promouvoir l'agriculture durable.

« La FAO est ravie de s'associer avec Unilever. Réaliser le Programme de développement durable à l'horizon 2030 requiert de l'implication et de l'action. A travers cette alliance, nous serons en mesure d'avoir un impact positif sur les vies des agriculteurs familiaux et des consommateurs et de progresser vers une production et une consommation plus durable » a indiqué M. Graziano da Silva à l'issue de son entretien avec M. Polman au Bureau de la FAO à New York.

Le Directeur général de la FAO a également invité le Directeur général d'Unilever à poursuivre le dialogue de haut-niveau engagé à l'occasion d'une réunion de suivi qui se tiendra à la FAO, à Rome.

Cinq ambitions clés 

La collaboration entre la FAO et Unilever a pour ambition de mener à bien cinq points stratégiques d'intervention dont l'innovation numérique, le respect des régimes fonciers, le renforcement de la résilience chez les petits exploitants agricoles, le changement climatique et les pertes et le gaspillage alimentaires.

«Près d'un tiers de la nourriture produite dans le monde est soit perdue, soit gaspillée tout au long de la chaine alimentaire», a déclaré M. Graziano da Silva. «Un système alimentaire plus durable, efficace et juste peut lutter contre ces injustices. Le secteur privé a un rôle important à jouer dans ce domaine», a-t- il ajouté.

La FAO s'est également associée avec Unilever en Argentine - où, selon certaines estimations, chaque jour, chaque personne gaspille plus d'un kilo de nourriture -avec pour vocation de voir cette initiative mondiale être appliquée de manière plus vaste. Unilever, qui s'est engagé à réduire le gaspillage alimentaire d'ici 2025, a accepté de travailler avec la FAO en vue de lancer des initiatives conjointes visant à réduire les pertes et le gaspillage alimentaires, et ce, en ayant recours à des campagnes de sensibilisation auprès du public, en impliquant les gouvernements, la société civile et le secteur privé.

Le changement climatique et l'agriculture

Des plateformes communes de sensibilisation au changement climatique seront également développées, notamment dans le cadre de la Conférence des parties (COP) de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC). Ensemble la FAO et Unilever soutiendront les efforts visant a faire progresser les discussions sur le changement climatique et l'agriculture.

La stratégie numérique d'Unilever pour l'agriculture durable, axée sur la diffusion de l'information et les services transactionnels et consultatifs et qui pour ce faire a recours à la technologie mobile, correspond à la vision de la FAO qui cherche à augmenter les revenus en milieu rural. Elle représente également une occasion d'explorer conjointement les différentes manières de développer des solutions numériques innovantes afin d'atteindre les petits exploitants agricoles et les agriculteurs familiaux. 

Partagez