FAO.org

Accueil > Médias > Nouvelles

Le changement climatique au cœur des discussions de la réunion des dirigeants de la région Pacifique à Rome

La discussion précède la Conférence de l’ONU sur le climat qui se tiendra à Bonn

Photo: ©FAO/Sue Price
Les îles du Pacifique sont fortement affectées par les impacts du changement climatique et par la récurrence des catastrophes naturelles

9 novembre 2017, Rome - Les dirigeants de plusieurs Etats de la région Pacifique et d'autres membres du gouvernement de la région se réuniront au siège de  la FAO, à Rome, le 10 novembre pour discuter des défis régionaux liés à la sécurité alimentaire et à la nutrition, de l'impact du changement climatique, des efforts visant à réduire le risque de catastrophes et de la meilleure manière de créer des moyens d'existence plus résilients.

La réunion de haut-niveau, présidée par M. José Graziano da Silva, Directeur général de la FAO, se tiendra avant la Conférence de l'ONU sur le climat à Bonn, la COP 23, qui verra également la participation des dirigeants de la région Pacifique. Lors de leur séjour à Rome, les dirigeants de la région Pacifique en profiteront pour s'entretenir avec le Pape François et le Président italien, M. Sergio Mattarella.

Comme beaucoup d'autres personnes vivant dans les Petits Etats insulaires en développement, les vies des populations dans les îles du Pacifique sont fortement affectées par les impacts du changement climatique et par la récurrence des catastrophes naturelles.En parallèle, le nombre de personnes qui souffrent également de malnutrition chronique constituent une vive source d'inquiétude, tout comme les mauvais régimes alimentaires et la hausse de l'obésité. Les mauvais régimes alimentaires trouvent leur origine dans les systèmes alimentaires actuels dont le rôle crucial permet de déterminer la disponibilité, l'accessibilité, la commodité et l'attractivité des différents aliments dans ces régions.

Une croissance rapide de la population urbaine, une dégradation des terres, une baisse de la production alimentaire, une dégradation de la diversité génétique des cultures, une dégradation des coraux et des côtes, une baisse de la productivité halieutique comptent parmi les autres menaces pesant sur le futur de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans les Etats du Pacifique. Ces problèmes sont souvent amplifiés par la désintégration des filets de protection sociale traditionnels.

Parmi les participants à la réunion de haut niveau des dirigeants de la région Pacifique, à laquelle participe la FAO, figurent:

  • M. José Graziano da Silva, Directeur général, FAO
  • M.Taneti Maamau, Président, République de Kiribati
  • M. Baron Waqa, Président, République du Nauru
  • Mme Hilda Heine, Présidente, République des îles Marshall
  • M. Yosiwo P. George, Vice-président, Etats fédérés de Micronésie
  • M. Henry Puna, Premier ministre, îles Cook
  • M. Charlot Salwai Tabimasmas, Premier ministre, République du Vanuatu
  • Mme Fiame Naomi Mataafa, Vice-premier ministre, Samoa
  • M. Joshua Kalinoe, Envoyé spécial du Premier ministre, Papouasie-Nouvelle-Guinée
  • M. James Shaw, Ministre du changement climatique, Nouvelle Zélande
  • M. Aupito William Sio, Ministre des populations du Pacifique, Nouvelle Zélande
  • M. Édouard Fritch, Président, Polynésie française
  • M. Colin Tukuitonga, Directeur général, Secrétariat de la communauté du Pacifique
  • Mme Dame Meg Taylor, Secrétaire générale, Forum des îles du Pacifique
  • M. James Movick, Directeur général, Agence des pêches du Forum des îles du Pacifique

Partagez