FAO.org

Accueil > Médias > Nouvelles

Asie-Pacifique: Une mauvaise alimentation et des systèmes alimentaires mal conçus représentent une menace pour la nutrition

Le rapport de la FAO souligne la nécessité de stimuler les systèmes alimentaires régionaux et d’agir vite afin d’améliorer les régimes alimentaires et la nutrition

Photo: ©FAO/Dan White
Selon le rapport, alors que la sécurité alimentaire de millions de personnes s’est améliorée dans la région Asie-Pacifique, les souffrances liées à la faim et à la malnutrition sont en hausse dans certaines zones.

10 novembre 2017, Bangkok/Rome - Selon la FAO, la région Asie-Pacifique, où vivent de nombreuses personnes souffrant de sous-alimentation, a besoin d'agir vite afin d'améliorer les régimes alimentaires et de réajuster ses systèmes alimentaires, essentiels à la production d'aliments sains et nutritifs.

Selon les conclusions du rapport Aperçu régional de la sécurité alimentaire et de la nutrition en 2017, il est de plus en plus vital de lutter contre la malnutrition et d'encourager la consommation d'aliments plus sains, ce qui devrait également avoir pour effet de réduire la consommation grandissante de nourriture malsaine.

En plus de nouveaux investissements dans l'agriculture, le rapport souligne également le besoin urgent d'investir davantage dans d'autres domaines en vue de lutter contre la malnutrition, à savoir l'amélioration des systèmes sanitaires, l'accès à une eau potable, l'amélioration des régimes alimentaires pendant les premiers 1000 jours de vie de l'enfant et des politiques visant à accroître la consommation d'aliments variés riches en nutriments.

D'après le rapport, alors que la sécurité alimentaire de millions de personnes dans la région Asie-Pacifique s'est améliorée, les souffrances liées à la faim et à la malnutrition semblent être en hausse dans certaines zones. Les derniers chiffres indiquent que près d'un demi-milliard de personnes souffrent de sous-alimentation en Asie et dans le Pacifique.

La situation est particulièrement dramatique pour les enfants âgés de moins de cinq ans. Dans l'ensemble, un enfant sur quatre accuse un retard de croissance. Le rapport indique également que, pendant les 15 dernières années, l'obésité était en hausse, avec des «hausses importantes» d'enfants obèses, surtout en Asie du Sud (de trois à sept pour cent) et en Océanie (de cinq à presque dix pour  cent).

Les agences des Nations Unies, les décideurs politiques et le secteur privé unissent leurs forces

Les conclusions du rapport ont été publiées aujourd'hui à Bangkok, lors du Symposium Asie-Pacifique pour des systèmes alimentaires durables au service de régimes alimentaires sains et d'une meilleure nutrition. Le symposium a rassemblé près de 250 parlementaires, décideurs politiques, académiciens, chercheurs, étudiants, membres de la société civile et du secteur privé, ainsi que des partenaires en développement issus des pays de la région et au-delà.

Les experts discuteront des politiques et programmes qui peuvent permettre d'améliorer la production, la transformation et la distribution des aliments, ainsi que des manières plus efficaces de promouvoir une meilleure nutrition et des régimes alimentaires plus sains. Le symposium est organisé par la FAO, en collaboration avec le Programme alimentaire mondial (PAM), l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'UNICEF et la Banque mondiale.

Le symposium a été inauguré par l'Ambassadeur spécial de bonne volonté de la FAO pour l'Objectif Faim Zéro de la région, Son Altesse royale la Princesse Maha Chakri Sirindhorn de Thaïlande, qui a appelé les participants à travailler ensemble pour trouver des solutions. «Le monde s'est engagé à atteindre l'Objectif Faim Zéro et à améliorer la nutrition, un des points essentiels des Objectifs de développement durable à l'horizon 2030.Nous devons réfléchir à la meilleure manière d'améliorer les systèmes de production actuels et les modèles de consommation et adopter un plan d'action», a-t-elle déclaré.

Le rapport de la FAO a également souligné la nécessité d'avoir davantage d'idées novatrices en vue de réduire les pertes et le gaspillage alimentaires, et ce de manière rentable, ce qui pourrait également contribuer à améliorer nos systèmes alimentaires dans leur ensemble.

Il est toujours possible d'atteindre l'Objectif Faim Zéro d'ici 2030

Bien que les souffrances liées à la faim ont augmenté dans certaines zones de la région, l'objectif à atteindre d'ici 2030 est encore à notre portée. De nouveaux investissements devront être faits afin d'améliorer les systèmes alimentaires à travers la région, un appel qui a par ailleurs été réitéré lors de l'ouverture du symposium régional.

«Bien se nourrir va dépendre du niveau de sensibilisation du public sur le choix d'aliments sains, ainsi que des systèmes qui devront être durables, efficaces et abordables, tout en étant capables de produire ce type d'alimentation», a déclaré Mme Kundhavi Kadiresan, Sous-Directrice générale de la FAO et Représentante régionale pour l'Asie et le Pacifique. «Si nous devons atteindre l'Objectif Faim Zéro dans cette région, nous devons investir afin d'améliorer nos systèmes alimentaires et mettre en commun notre savoir et nos ressources en vue de relever nos défis alimentaires et nutritionnels», a-t-elle ajouté.

La Décennie d'action des Nations Unies pour la nutrition

Le symposium fait partie intégrante de la Décennie d'action des Nations Unies pour la nutrition 2016-2025, qui vise à augmenter les investissements et à multiplier les initiatives en faveur de l'amélioration des régimes alimentaires et de la nutrition des populations. Les dernières innovations et recherches dans les domaines de la nutrition et des systèmes alimentaires de la région, ainsi que celles portant sur le reste du monde, seront examinés pendant deux jours. L'objectif est de discuter des actions concrètes qui pourront permettre d'améliorer la qualité de la production, le transport et la distribution de nourriture et de les rendre plus efficaces, tout en garantissant des régimes alimentaires sains et durables. Afin de parvenir à ces objectifs, les participants s'efforceront de créer des partenariats régionaux et mondiaux et des réseaux afin de promouvoir une agriculture orientée vers la nutrition. Le forum Asie-Pacifique fait partie des cinq symposiums régionaux à travailler en se basant sur les résultats obtenus lors du Symposium international sur les systèmes alimentaires durables et les régimes alimentaires sains, organisé en décembre dernier à Rome et à les faire progresser.

Partagez