FAO.org

Accueil > Médias > Nouvelles

Les abeilles doivent être protégées pour l’avenir de notre alimentation

La première Journée mondiale des abeilles sera célébrée le 20 mai 2018

Photo: Jošt Gantar/www.slovenia.info
Un apiculteur à Ljubljana, la capitale slovène. La première Journée mondiale des abeilles, le 20 mai 2018, souligne l’importance des abeilles afin de mettre en place des systèmes alimentaires sains.

19 mai 2018, Ljubljana - A la veille de la célébration de la première Journée mondiale des abeilles, l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a invité les pays et le public à agir davantage afin de protéger les abeilles et les autres pollinisateurs, sans quoi ils pourraient être confrontés à une forte baisse de la diversité alimentaire.

Les abeilles sont extrêmement menacées par les effets combinés du changement climatique, de l'agriculture intensive, des pesticides, de la perte de la biodiversité et de la pollution.

Actuellement en Slovénie pour marquer les célébrations officielles de la Journée mondiale des abeilles, M. José Graziano da Silva, Directeur général de la FAO, a indiqué que les pays devaient adopter des systèmes et des politiques plus respectueuses envers les pollinisateurs et en faveur de l'alimentation durable.

«Nous ne pouvons pas continuer à utiliser principalement des pesticides et des produits chimiques qui menacent les cultures et les pollinisateurs en vue d'augmenter la production et la productivité», a déclaré M. José Graziano da Silva.

« Nous devons transformer nos mots en actions et mettre en œuvre des activités spécifiques pour protéger les abeilles et les autres pollinisateurs, pour veiller à leur survie et par conséquent à la notre, » a déclaré M. Dejan Židan, ministre slovène de l'agriculture, de la foresterie et de l'alimentation.

Plus de 75 pour cent des récoltes alimentaires du monde dépendent dans une certaine mesure de la pollinisation pour les rendements et la qualité. L'absence d'abeilles et d'autres pollinisateurs réduirait à néant les champs de café, de pommes, d'amandes, de tomates et de cacao, pour n'en citer que quelques-uns qui dépendent de la pollinisation.

«Protéger les abeilles est la responsabilité de chacun d'entre nous et nous devrions tous faire des choix qui respectent les abeilles. Même les fleurs qui poussent à la maison et qui nourrissent les abeilles contribuent à cet effort», a-t-il ajouté.

Les pollinisateurs tels que les abeilles, les abeilles sauvages, les oiseaux, les chauves-souris, les papillons et les coléoptères volent, sautent et rampent autour des fleurs et contribuent à fertiliser les plantes. Le nombre de pollinisateurs et leur diversité ont diminué ces dernières décennies et les faits indiquent que ce déclin est principalement lié aux activités humaines, dont le changement climatique qui peut perturber les saisons de floraison.

Les pratiques agricoles durables, en particulier l'agroécologie, peuvent aider à protéger les abeilles en réduisant leur exposition aux pesticides et à diversifier le paysage agricole.

«Grâce à l'agroécologie, la FAO souhaite optimiser les interactions entre les plantes, les animaux, les êtres humains et l'environnement. Des innovations sont nécessaires et elles doivent se baser sur la co-création du savoir, en associant la science aux expériences et au savoir locaux, en tant que processus social», a souligné M. José Graziano da Silva.

Avec l'Organisation mondiale de la santé, la FAO a également développé un Code international de conduite pour la gestion des pesticides. Ce Code fournit un cadre afin d'adopter de meilleures pratiques qui vont permettre de réduire l'exposition des pollinisateurs aux pesticides.

La cérémonie officielle de la première Journée mondiale des abeilles aura lieu demain dans le village slovène de Breznica, à 50 kilomètres au Nord-Ouest de la capitale, sous le patronage du Président slovène, M. Borut Pahor. Breznica est la ville natale d'Anton Janša, un apiculteur né en 1734, connu pour avoir été un pionnier de l'apiculture moderne. Son anniversaire, le 20 mai, a été choisi pour célébrer chaque année la Journée mondiale des abeilles.

Aux côtés de la FAO, le rôle de la Slovénie a été décisif tout au long du processus qui a vu cette journée internationale être adoptée unanimement l'année dernière, lors d'une résolution de l'Assemblée générale, et ce, avec le soutien d'Apimondia, la Fédération internationale des associations d'apiculteurs, de l'Association slovène des apiculteurs et du Ministère slovène de l'agriculture, de la foresterie et de l'alimentation.

Partagez