FAO.org

Accueil > Médias > Nouvelles

Il est essentiel de protéger et de gérer les forêts de manière durable afin de réaliser les Objectifs de développement durable

Le Comité des forêts cherche à accélérer les efforts mondiaux dans ce sens

16 juillet 2018, Rome - Des membres des gouvernements de plusieurs pays se sont réunis aujourd'hui à la FAO afin de réfléchir aux différents moyens d'intensifier les efforts mondiaux liés au secteur forestier et visant à réaliser les Objectifs de développement durable (ODD), ainsi que l'Accord de Paris sur le climat.

«Il est nécessaire d'agir de manière urgente afin de soutenir et de protéger les forêts de la planète en vue d'atteindre nos objectifs mondiaux», a déclaré M. José Graziano da Silva, Directeur général de la FAO, dans un message vidéo diffusé à l'occasion du lancement du Comité des forêts qui se tiendra sur une semaine.

Il a cité le rapport publié récemment par la FAO La Situation des forêts du monde, qui propose une analyse détaillé des liens entre les ODD et les forêts et qui insiste sur le fait que «la sécurité alimentaire, l'agriculture et les forêts ne peuvent être traitées de manière individuelle».

M. José Graziano da Silva a notamment précisé que la réalisation de l'ODD 15, qui consiste à stopper la déforestation et à restaurer les forêts dégradées d'ici 2020, «requérait d'agir dès maintenant de manière urgente» et que «les meilleures pratiques et outils étaient disponibles, mais qu'il fallait accélérer leur adoption pour pouvoir progresser plus vite».

Lors de son allocution principale, M. Maithripala Sirisena, Président du Sri Lanka, a souligné qu'il y a près de deux siècles, environ 50 pour cent du territoire national était recouvert de forêts mais que ce chiffre a diminué pour finalement atteindre les 29 pour cent de surface forestière au total, avec des répercussions négatives sur l'environnement et les régimes de pluies qui ont notamment contribué à aggraver le phénomène de l'érosion des sols.

«Le Sri Lanka est maintenant très impliqué dans la protection du couvert forestier existant, avec notamment l'objectif de le faire augmenter de 32 pour cent (de sa surface totale), et ce, à l'aide de meilleures pratiques qui permettront d'améliorer la gouvernance foncière, élément essentiel à la réalisation des ODD», a précisé le Président Sirisena.

Le rôle déterminant des forêts et des arbres

Les forêts et les arbres contribuent de manière essentielle à la sécurité alimentaire, aux économies rurales et à la fourniture d‘eau potable et d'énergie renouvelable. Ils contribuent également à près de 20 pour cent des revenus pour les ménages ruraux, dans les pays en développement - voire plus dans certaines régions - et fournissent à une personne sur trois dans le monde du combustible pour cuisiner et se chauffer.

Les forêts sont essentielles afin de réaliser le Programme de développement durable à l'horizon 2030 et notamment les objectifs liés à la lutte contre le changement climatique, à la protection de la biodiversité, à la réduction des inégalités et à l'amélioration des habitats urbains.

Le rapport de la FAO sur La Situation des forêts du monde 2018 insiste sur l'importance d'avoir des cadres juridiques clairs pour les droits dans le cadre du régime forestier, salue la tendance actuelle consistant à renforcer la gouvernance à l'échelle locale, appelle à créer des partenariats efficaces et invite le secteur privé à s'impliquer davantage en vue de pouvoir atteindre des objectifs durables.

Tout au long du programme et lors d'une série d'événements organisés en marge de la Semaine mondiale des forêts, les participants au Comité des forêts chercheront à identifier les problèmes politiques et techniques affectant le secteur forestier. Il sera notamment question de stopper la déforestation, de gérer durablement les forêts, de restaurer les forêts dégradées et d'étendre le couvert végétal à travers le monde. Ils discuteront également des actions destinées à améliorer la contribution des forêts à la sécurité alimentaire et à la nutrition face au changement climatique.

Photo: ©FAO/Giuseppe Carotenuto
Le Président sri-lankais Maithripala Sirisena prend la parole lors du Comité sur les forêts .

Partagez