FAO.org

Accueil > Médias > Nouvelles

En Afghanistan, les agriculteurs confrontés à la sécheresse ont un besoin urgent de semences et d’aliments pour leurs animaux

Une intervention d’urgence a pour objectif de venir en aide à 1,4 million de personnes

27 novembre 2018, Genève/Kaboul - Une nouvelle intervention visant à lutter contre la sécheresse viendra en aide à 1,4 million de personnes, parmi les plus vulnérables en Afghanistan, au cours de la prochaine saison hivernale et jusqu'au mois d'avril, a annoncé aujourd'hui l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) en marge de la Conférence de Genève sur l'Afghanistan (27-28 novembre).

Près de 10,6 millions de personnes - soit près de la moitié de la population rurale du pays - sont confrontées à une grave situation d'insécurité alimentaire. Ces souffrances liées à la faim sont principalement dues aux nombreuses années de troubles sociaux qu'a connu le pays et se sont aggravées et à une période sécheresse dévastatrice déclenchée par quelques chutes de neige l'hiver dernier et par les pluies irrégulières tombées dans certains endroits. Désespérées, de nombreuses familles se sont tournées vers des mesures d'adaptation de dernier ressort, tel que le fait de sauter des repas, de vendre leur bétail ou encore de migrer vers des camps de fortune pour personnes déplacées.

Dans 22 des 34 provinces afghanes, la FAO travaille avec des organisations partenaires afin de fournir aux agriculteurs vulnérables - en particulier les ménages dirigés par des femmes ou des personnes handicapées - des semences de blé et de l'engrais, à temps, pour planter lors de la saison hivernale, au moment où les premières pluies devraient arriver.

Il est également question de conseiller les éleveurs sur les mesures de protection à prendre pour leur bétail, dont les aliments concentrés pour le bétail, et de leur fournir des semences de plantes fourragères et des services de santé animale.

Le bétail représente une source de nourriture et de moyens d'existence pour la majorité des afghans vivant en zone rurale. Garder le bétail en bonne santé pendant l'hiver est donc essentiel afin de maintenir la sécurité alimentaire rurale, de préserver les animaux de reproduction et de soutenir les moyens d'existence ruraux au cours des années à venir. Le Plan d'action de la FAO contre la sécheresse a également pour objectif d'aider les populations à rester chez elles et donc de réduire les déplacements de population induits par la sécheresse.

M. Dominique Burgeon, Directeur de la Division des urgences et de la réhabilitation de la FAO et chef du Programme stratégique sur la resilience, rentre à peine d'une mission à Herat, une province à l'Ouest de l'Afghanistan, affectée par la sécheresse.

«J'ai rencontré de nombreuses familles qui souffraient terriblement, qui n'ont pas eu d'autre choix que de vendre leur bétail pour couvrir leurs besoins alimentaires les plus urgents. Ils ont notamment du vendre les bœufs qu'ils utilisent normalement pour labourer la terre» a déclaré M. Burgeon.

Les ménages ne seront pas en mesure de se rétablir de la sécheresse si les agriculteurs ne disposent pas des semences pour planter lorsque les pluies arrivent ou s'ils n'ont pas eu d'autre choix que de vendre tous leurs animaux en raison du manque de nourriture», », a indiqué M. Rajendra Aryal, Représentant de la FAO en Afghanistan.

« La FAO a besoin de 30 millions de dollars pour mener à bien son plan d'urgence » a-t-il ajoute

«Tout en travaillant à remédier à la situation, qui est extrêmement urgente, la FAO fait également tout son possible en Afghanistan pour diversifier les moyens d'existence et améliorer la gestion de l'eau sur le long terme. Nous devons rendre ces communautés résilientes face à la hausse du nombre de risques induits par le climat auquel le pays devra faire face. Ce n'est qu'en procédant ainsi que nous pourrons briser le cercle vicieux de la pauvreté et de la faim et instaurer la paix», a indiqué M Burgeon.

Faire face à une crise des moyens d'existence de grande ampleur

De nombreux donateurs, dont le Fonds humanitaire afghan, la Belgique, la France, le Japon, la Corée, la Suède, la Suisse et l'Agence américaine pour le développement international (USAID), ont déjà répondu généreusement à cet appel. La FAO espère que d'autres pays feront de même d'ici les prochaines semaines.

Photo: ©FAO/Jenna Jadin
Cette éleveuse de bétail n’a pas eu d’autres choix que de vendre ses moutons pour subvenir à ses besoins et à ceux de sa famille. La FAO viendra en aide à 1,4 millions d’agriculteurs vulnérables.

Partagez