FAO.org

Accueil > Médias > Nouvelles

La FAO intensifie ses efforts mondiaux visant à sortir les populations rurales de l’extrême pauvreté

Lancement du nouveau Cadre de travail sur la pauvreté extrême en milieu rural

19 juin 2019, Rome - La FAO a lancé  un nouveau Cadre de travail sur la pauvreté extrême en milieu rural visant à intensifier ses efforts et ceux de ses partenaires en vue d'éradiquer la pauvreté extrême dans le monde d'ici 2030 - Objectif de développement durable 1.1 - mettre un terme à la pauvreté.

Depuis 1990, les progrès en matière de réduction de la pauvreté dans le monde entier ont été sans commune mesure. Aujourd'hui, pourtant, près de 736 millions de personnes - ou 10 pour cent de la population mondiale - vivent toujours dans la pauvreté extrême, soit avec moins d' 1,90 dollars pour vivre chaque jour.

Les inégalités persistent et le ralentissement de la croissance économique mondiale devrait avoir pour effet de freiner ou voire même d'anéantir les progrès réalisés en matière de réduction de la pauvreté, en particulier dans les zones rurales des pays les plus pauvres.

Etant donné ces tendances, la FAO croit que davantage doit être fait afin de parvenir jusqu'aux personnes en situation de pauvreté extrême qui vivent, en grande majorité, en milieu rural.

«La FAO intensifie ses efforts afin d'éradiquer la pauvreté extrême. C'est une étape importante qui permettra de progresser vers l'objectif d'éradication de la faim et de la malnutrition et vers les autres ODD. Lorsque les personnes en situation de pauvreté extrême disposent des moyens nécessaires pour améliorer leurs vies, ils ne souffrent plus de la faim et peuvent investir dans un meilleur avenir pour leurs familles et leurs communautés», a précisé M. José Graziano da Silva, Directeur général de la FAO.

«Ce n'est pas un hasard si l'ODD1 et l'ODD2 sont les deux premiers objectifs, et les piliers, de tous les autres», a-t-il ajouté.

Le Cadre de travail met en avant quatre domaines prioritaires pour le travail de la FAO à travers 130 pays: assurer la sécurité alimentaire et la nutrition, promouvoir l'inclusion économique, favoriser des moyens d'existence résilients et écologiquement durables et protéger les personnes en situation de pauvreté extrême des risques et des chocs.

Le Cadre de travail reconnaît que la pauvreté peut se mesurer en se basant sur de nombreux paramètres et pas uniquement sur les revenus des populations ou sur le pouvoir d'achat. Il est également question de leur santé et de leur situation scolaire, de l'accès aux services, des conditions de vie et du bien-être de manière générale.

Le Cadre de travail souligne la nécessité de prendre en compte les différents paramètres associés à la pauvreté dans les programmes de la FAO et d'améliorer le support politique et les partenariats de l'Organisation avec d'autres agences et institutions en vue de créer une croissance économique plus soutenue et inclusive et de trouver des moyens de mieux lutter contre la pauvreté extrême et de la mesurer.

Le Cadre de travail propose les activités suivantes:

  • Etablir un lien clair entre la pauvreté et la faim, en favorisant la cohérence politique dans le secteur de la protection sociale, de la sécurité alimentaire et de la nutrition et en facilitant la mise en place de programmes qui intègrent l'aide sociale, l'accès à l'éducation nutritionnelle, aux services de santé et à une agriculture tournée vers la nutrition.
  • Favoriser l'inclusion économique des personnes rurales en situation d'extrême pauvreté, en encourageant les investissements alimentaires et agricoles et les opportunités d'emploi. Par exemple, lorsqu'il s'agit de soutenir le développement des chaînes de valeur, la FAO réfléchira à la manière dont les pauvres pourront en profiter et proposera des options et des approches innovantes qui prennent en compte les personnes en situation d'extrême pauvreté vivant en milieu rural, soit au niveau des producteurs ou sous la forme d'emplois rémunérés.
  • Encourager les moyens d'existence résilients et écologiquement durables, avec notamment une attention particulière prêtée à la réduction de la pauvreté au sein des initiatives liées au climat.
  • Protéger les personnes extrêmement pauvres des risques et des chocs.
  • Renforcer les capacités de l'Organisation et de ses partenaires afin de mieux intégrer les analyses sur la pauvreté dans les programmes, projets et politiques.
  • Développer des approches intégrées et dédiées aux personnes extrêmement pauvres vivant en milieu rural. Au moins 20 pour cent des projets de la FAO cibleront les personnes en situation d'extrême pauvreté vivant en milieu rural.
  • Participer et renforcer les réseaux et organismes internationaux en vue de cibler de manière spécifique la pauvreté rurale et l'extrême pauvreté au niveau régional et mondial.

Photo: ©FAO/Chris Steele-Perkins/Magnum for FAO
Au Népal, des agriculteurs retournent chez eux après avoir recueilli du fourrage pour leurs animaux.

Partagez