FAO.org

Accueil > Médias > Nouvelles

La FAO et la Communauté des pays de langue portugaise lancent un Centre de formation pour favoriser une agriculture familiale durable

Basée à São Tomé-et-Príncipe, la nouvelle structure contribuera à la Stratégie de la CPLP pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle

18 juillet 2019, Monsanto, Portugal - La FAO et le Communauté des pays de langue portugaise (CPLP) ont uni leurs forces afin d'améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle de leurs territoires grâce à l'agriculture familiale durable et au développement de l'agroécologie.

M. José Graziano da Silva, Directeur général de la FAO, a annoncé le lancement d'un programme de coopération estimé à 400 000 dollars et qui verra la création d'un nouveau Centre de formation basé à São Tomé-et-Príncipe en vue de faciliter le partage de connaissances et le renforcement des capacités pour les techniciens, les formateurs des champs-écoles paysans et les agriculteurs familiaux, en travaillant notamment à renforcer leur participation dans les secteurs de l'agroécologie et de l'agriculture familiale.

«Nous ne changerons pas les systèmes alimentaires à l'aide de la technologie, nous devons plutôt procéder à des changements au niveau des lois et de la recherche», a déclaré M. Graziano da Silva. «La FAO salue la création de ce centre qui devrait permettre de créer de nouvelles opportunités dans le contexte de la Révolution verte, de suggérer l'idée qu'un nouveau modèle de production et de consommation, plus durable et responsable, est possible», a-t-il ajouté.

La Révolution verte a permis d'empêcher une famine dans les années 70 «mais a atteint ses limites et il est maintenant temps de mettre en place des modèles différents afin de lutter contre la hausse de la faim et de l'obésité dans le monde», a-t-il indiqué.

Le Directeur général de la FAO s'exprimait à l'occasion de la cérémonie de lancement de l'événement «Des territoires impliqués pour des systèmes alimentaires durables» qui se tenait à Monsanto, au Portugal.

Le nouveau centre de formation permettra également de renforcer les capacités au niveau de la production durable, de la transformation et des technologies de stockage et proposera des formations afin d'améliorer l'accès des marchés aux produits à valeur ajoutée tels que le manioc, le café, le cacao, les noix de cajou, le poisson, la viande, les produits laitiers, les fruits et les légumes.

L'agriculture familiale et les pratiques agroécologiques, des éléments cruciaux pour les pays de la CPLP

Le bien-être des petits agriculteurs et des agriculteurs familiaux de la CPLP, qui réunit neuf pays, est essentiel pour la cohésion sociale, le développement rural et la préservation des écosystèmes.

Pour toutes ces raisons, l'agriculture familiale et l'agroécologie jouent un rôle important dans le cadre de la Stratégie régionale de la CPLP pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle, adoptée en 2012 par ses Chefs d'Etats et de gouvernement en vue de lutter contre les problèmes de faim et de malnutrition.

Les pays de la CPLP ont également joué un rôle fondamental dans le processus qui a conduit à l'adoption de la Décennie d'action des Nations Unies pour la nutrition, actuellement mise en œuvre à travers le monde.

Depuis 1999, la FAO a travaillé aux côtés de la CPLP sur de nombreux projets et programmes - et notamment sur des initiatives dans des divers domaines tels que les politiques alimentaires, l'agroécologie ou encore la promotion des Systèmes ingénieux du patrimoine agricole mondial - afin d'atteindre des objectifs de développement communs.

A propos de la CPLP

La Communauté des pays de langue portugaise est composée de l'Angola, du Brésil, de Cabo Verde, de la Guinée-Bissau, du Mozambique, du Portugal, de São Tomé-et-Príncipe, de la Guinée équatoriale et du Timor Leste, soit l'équivalent de plus de 285 millions de personnes.

Photo: ©FAO/...
Une femme nourrit ses poules.

Partagez