FAO.org

Accueil > Médias > Nouvelles

Bill Gates coopère avec la FAO pour la lutte contre la faim

Accroître l’information, la productivité et l’accès aux marchés des petits agriculteurs

Photo: ©FAO/Alessandra Benedetti
Bill Gates (à droite) et José Graziano da Silva au siège de la FAO à Rome
23 février 2012, Rome - Améliorer les systèmes de données agricoles et renforcer le soutien aux petits exploitants dans la lutte contre la faim sont deux des thèmes centraux des discussions qui se sont déroulées aujourd'hui au siège de la FAO entre Bill Gates, co-président de la Fondation Bill and Melinda Gates, et le Directeur général de la FAO, José Graziano da Silva.
 
L'icône du numérique et philanthrope a rencontré le chef de l'organisation spécialisée des Nations Unies pour examiner des moyens d'améliorer les systèmes de collecte de données et mettre au point un 'tableau de bord' public et multipartenaires permettant de mieux évaluer les progrès de la réduction de la faim dans le monde. Ils ont également abordé la question du renforcement de la productivité durable et les débouchés sur les marchés pour les petits agriculteurs, qui représentent la majorité des pauvres de la planète.

Au nombre des secteurs possibles de coopération, outre la mise au point d'un système de tableau de bord, figurent l'amélioration des statistiques agricoles, l'utilisation de technologies de la communication et de l'information au service de l'agriculture en général, et des petits exploitants en particulier.

Durant la rencontre, M. Graziano da Silva a remis à Bill Gates un laissez-passer permanent à la FAO, dans un geste symbolique témoignant de l'engagement de l'Organisation à travailler en étroite collaboration avec le secteur privé et la société civile.

Innovation et coopération en matière d'information

M. Graziano da Silva a souligné l'importance des partenariats innovants et de la coopération Sud-Sud croissante en faveur des petits producteurs.

Soulignant l'engagement de sa fondation envers le soutien à la petite agriculture, Bill Gates a parlé de la nécessité de garantir que la répercussion des avantages de la révolution numérique et des innovations scientifiques parviennent aux agriculteurs pauvres du monde entier, et de veiller à mieux les exploiter dans la collecte et l'analyse des données.

La FAO prône depuis longtemps un meilleur accès à l'information, à l'innovation et à la coopération pour atténuer la faim, la malnutrition et la pauvreté extrême par le biais de l'agriculture. La réunion a en outre insisté sur l'importance des technologies de l'information pour aider les petits agriculteurs à accéder aux informations du marché, à les raccorder aux marchés existants et nouveaux, et à améliorer leur productivité et la prise de décisions commerciales.

Avant la rencontre au siège de la FAO, Bill Gates a participé à une séance de questions-réponses sur l'agriculture et la réduction durable de la pauvreté à la 35ème session du Conseil d'administration du Fonds international pour le développement agricole (FIDA). Il a déclaré que le monde avait l'opportunité et l'obligation d'imaginer un avenir différent.

"Cet avenir commencera par une autre révolution en matière de productivité agricole. L'accroissement durable des rendements se traduira par de meilleures conditions de vie pour les familles agricoles; il permettra aussi de faciliter l'accès à la nourriture qui deviendra plus abordable pour les familles pauvres, en nombre croissant dans les villes. En un mot, des petits agriculteurs plus productifs sont la solution pour atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement en matière de faim et de pauvreté. Si vous avez à cœur les plus démunis de la planète, vous avez à cœur l'agriculture", a affirmé B. Gates.