FAO.org

Accueil > Médias > Nouvelles

La FAO et l’Organisation de coopération de Shanghai vont renforcer leur partenariat sur la sécurité alimentaire et le développement durable

L’accord vise à intensifier le partage d’informations, de données de recherche et de meilleures pratiques

2 novembre 2019, Tachkent, Ouzbékistan - La FAO et l'Organisation de coopération de Shanghai ont convenu aujourd'hui d'intensifier leurs efforts afin de garantir la sécurité alimentaire et le développement durable des générations actuelles et à venir dans le cadre du Programme de développement durable à l'horizon 2030 et des Objectifs de développement durable.

Le protocole d'accord a été signé à Tachkent en Ouzbékistan, en marge de la 18ème réunion des Chefs de gouvernements de l'Organisation de coopération de Shanghai, par M. Vladimir Rakhmanin, Sous-directeur général et Représentant régional de la FAO pour l'Europe et l'Asie centrale et par M. Vladimir Norov, Secrétaire général de l'Organisation de coopération de Shanghai.

« Il existe tout un éventail de thèmes dont la sécurité alimentaire, l'agriculture et la durabilité environnementale où les deux organisations jouent un rôle actif, avec notamment beaucoup de domaines interconnectés. Il était donc évident de resserrer les liens et de travailler ensemble de manière plus étroite afin de réaliser les Objectifs de développement durable. Le concept d'un avenir durable est une affaire complexe et nous devons tous agir de manière collective », a déclaré M. Rakhmanin.

«L'Organisation de coopération de Shanghai (OCS) entretient des liens étroits avec les Nations Unies et ses agences spécialisées», a indiqué M. Norov. «Nous sommes ravis de voir se renforcer les liens qui unissent l'Organisation aux agences onusiennes à travers ce Protocole d'accord avec la FAO. La OCS apprécie grandement le rôle de la FAO dans la lutte contre la faim, la malnutrition et en vue de garantir la sécurité alimentaire. Nos pays, où vit près de la moitié de la population mondiale, tireront profit de l'expertise et de l'expérience de la FAO», a-t-il ajouté.

La FAO et l'OCS ont collaboré dans de nombreux domaines et activités, notamment sur les maladies animales transfrontalières et les parties ont convenu aujourd'hui de partager leurs informations, leurs données de recherche et leurs meilleures pratiques liées à la sécurité alimentaire et au développement durable de manière plus structurée. Des événements et projets conjoints d'intérêt commun pourraient également voir le jour.

D'autres collaborations entre la FAO et l'OCS pourraient aussi donner lieu à des activités conjointes afin de faire progresser les efforts visant à atténuer les effets du changement climatique, une gestion durable des ressources naturelles, la numérisation de l'agriculture et la mise en œuvre d'études conjointes sur l'agriculture et les marchés alimentaires. Parmi les domaines d'intérêt commun pourraient également figurer l'amélioration des cadres de travail phytosanitaires et vétérinaires et la promotion de régimes alimentaires sains dans les zones urbaines, ainsi que des programmes de Coopération Sud-Sud.

L'OCS est une organisation internationale et intergouvernementale composée de huit Etats membres (la Chine, l'Inde, le Kazakhstan, le Kirghizistan, le Pakistan, la Russie, le Tadjikistan et l'Ouzbékistan). Ces pays ont signé un accord qui prévoit une coopération dans plusieurs domaines tels que le commerce, l'économie, l'industrie, le transport, l'agriculture, la sécurité alimentaire et la protection environnementale avec pour objectif de favoriser une croissance économique inclusive et équilibrée, ainsi que le développement social et culturel de la région.

Les pays membres de l'OCS prêtent une attention particulière à l'agriculture et à la protection environnementale, notamment au niveau de la gestion des ressources en eau.

Photo: ©FAO/Vyacheslav Oseledko
Au Kirghizistan, la FAO aide les agriculteurs à améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle.

Partagez