Davantage d’innovation pour lutter contre le changement climatique, la pauvreté et la faim

Le Directeur général de la FAO indique des solutions face aux défis mondiaux, à l’événement ODD2 en marge de la COP25

13 décembre 2019, Madrid – Le Directeur général de la FAO, M. QU Dongyu, a appelé à davantage d’innovation dans les secteurs agricoles pour faire face aux risques posés par le changement climatique et atteindre les Objectifs de développement durable (ODD).

L’innovation est nécessaire non seulement dans le domaine scientifique mais aussi dans les politiques, et en particulier dans la manière dont nous effectuons les échanges commerciaux et dont nous pensons, a déclaré le Directeur général de la FAO à l’ouverture de l’événement ODD2- Relier l’innovation technologique aux actions face au changement climatique pour un monde libéré de la faim, de la malnutrition et de la pauvreté, organisé jeudi, en marge de la COP25.

L’événement a été coorganisé par la FAO et les deux autres agences des Nations Unies ayant leur siège à Rome, le Fonds international de développement agricole (FIDA) et le Programme alimentaire mondial (PAM).

M. Qu a souligné le rôle important des agriculteurs puisque ce sont eux les destinataires finaux de l’innovation agricole et, de ce fait, ils ne devraient pas être laissés pour compte en ce qui concerne les technologies et l’innovation.

La FAO est convaincue que dans les secteurs alimentaires et agricoles, l’innovation, les technologies et la numérisation constituent un moyen de renforcer les actions contre le changement climatique, d’accroître la production agricole et de soutenir tous les acteurs de la filière alimentaire.

Les solutions innovantes – dont plusieurs sont promues au travers du travail de la FAO – sont déjà en train de faire la différence. Il s’agit entre autres de: l’agriculture numérique et de précision, les systèmes perfectionnés d’alerte rapide, les technologies de télédétection, et les approches neutres au climat.

L’agriculture de précision permet par exemple d’obtenir un usage de l’eau plus efficace et une meilleure gestion des éléments fertilisants. L’irrigation de précision permet de réduire l’utilisation de l’eau de huit à vingt pour cent.

Le renforcement des capacités des agriculteurs et de la coordination, surtout à l’échelle de chaque pays, est essentiel pour répondre aux défis du changement climatique et pour atteindre les ODD, et il est temps d’intensifier et d’accélérer nos efforts, a conclu le Directeur général de la FAO.

Photo: ©FAO/Veejay Villafranca
La FAO forme des employés administratifs de gouvernements à l’usage de drones pour accéder aux dégâts causés par des phénomènes météorologiques extrêmes et au déploiement d’une assistance rapide auprès des victimes les plus touchées.

Partagez