La FAO présente sa boîte à outils destinée à favoriser les prises de décisions en pleine crise du COVID-19

Les décideurs politiques peuvent maintenant rapidement revoir et évaluer leurs options à l’aide de l’outil d’analyse des décisions politiques agricoles et alimentaires (FAPDA)

08 avril 2020, Rome - Imaginez un espace virtuel où il serait possible de chercher et de trouver ce que font les décideurs politiques dans leurs pays, à travers le monde, pour faire face et atténuer les impacts de la pandémie du COVID-19. Une librairie mondiale fournissant des informations détaillées sur la manière dont les pays, avec des paysages sociaux et fiscaux différents et une variété de capacités agricoles, essaient d'assurer la continuité de leurs chaînes d'approvisionnement face aux risques de perturbations causés par les voyages et d'autres restrictions sanitaires.

Cet espace est maintenant disponible et libre d'accès. La FAO a proposé quelques règles de base - éviter les interdictions d'exportation de denrées alimentaires, renforcer les programmes de protection sociale pour les personnes les plus vulnérables qui peuvent contribuer au fonctionnement vital de la chaîne d'approvisionnement et aux chaînes de valeur malgré les perturbations causées par les voyages et par les autres restrictions sanitaires. Sur le terrain, chaque pays est différent, avec des paysages sociaux et fiscaux différents et des capacités agricoles variables. Par conséquent, les politiques ont souvent besoin d'être adaptées au contexte local pour assurer une sécurité alimentaire pour tous.

L'Inde, par exemple, développe des logiciels afin de commercialiser des denrées alimentaires récoltées puis stockées dans un entrepôt et qui permettent donc de réduire les risques d'encombrements dans les marchés de gros où les agriculteurs vendent leurs produits. La Pologne offre des prêts bonifiés afin d'assurer la continuité de ses installations de traitement. Le Soudan du Sud permet aux restaurants de proposer des services de vente à emporter. En Russie, où les mesures de confinement ont débuté ce mois-ci (avril), les ménages à faible revenu avec des enfants ont reçu des prestations.

" Il n'existe pas de solution unique pour tout le monde mais il existe plusieurs initiatives qui peuvent inspirer des politiques d'adaptation qui peuvent ensuite être développées et appliquées pour aider les gens, " a déclaré Maximo Torero, économiste en chef à la FAO.

" Les meilleures pratiques dépendent de l'observateur et elles peuvent aider les pays à élaborer des politiques plus intelligentes et à anticiper les défis à venir, " a-t-il ajouté.

Afin de faciliter l'évaluation des options propres à chaque Etat membre, la FAOs'appuie sur la base de données de la FAPDA (l'Initiative d'analyse des décisions politiques agricoles et alimentaires), un outil destiné à aider les pays à partager leurs actions et à chercher rapidement des idées émises par leurs pairs.

" Nous sommes confrontés à une situation d'urgence et le temps est précieux. Cet outil est déjà opérationnel ", a indiqué M. Torero.

La FAPDA a été créée pour réunir les décisions politiques relatives à la sécurité alimentaire des pays pendant la crise mondiale des prix des produits alimentaires de 2008.

Avant la pandémie du COVID-19, la base de données donnait à voir plus de 10 000 décisions politiques et il était aussi possible de consulter plus de 2000 politiques nationales issues de plus d'une centaine de pays. La FAO a ensuite décidé de réajuster cette base de données en y ajoutant une nouvelle section qui permet de se rendre compte, à l'aide d'une carte, des décisions officielles prises à travers le monde en vue d'atténuer les impacts de la pandémie sur les systèmes alimentaires et agricoles.

Ces décisions peuvent par exemple concerner un programme de transfert d'argent de 6 trillions de yen au Japon ou encore la création d'une ligne d'appel pour les difficultés rencontrées par les cultivateurs et exportateurs de thé et de noix de coco au Sri Lanka.

Afin d'ajouter de la valeur à ses utilisateurs, la recherche d'informations sur la plateforme peut s'opérer de manières variées : par pays, de manière chronologique, par denrée alimentaire, par public cible - consommateurs, producteurs ou commerce - et par thèmes tels que la nutrition, les taxes ou la gestion des ressources naturelles. La plateforme donne également à voir la date et l'étape légale atteinte par chacune des mesures et offre la possibilité de soumettre de nouvelles actions politiques, qui seront ensuite ajoutées à la base de données après avoir été validées par l'équipe de la FAPDA.

Ajouter de la profondeur

Les politiques visant à renforcer les systèmes alimentaires pendant la pandémie du COVID-19 varient selon les circonstances. Certains pays importent la majorité de leur nourriture tandis que d'autres importent quelques produits et en exportent d'autres, ce qui signifie que le commerce demeure très important. Les capacités étatiques et fiscales varient grandement tout comme les modèles sociaux, à l'image de la densité de la population, l'urbanisation, l'accès aux services d'assainissement, l'éducation ou encore les technologies numériques.

L'expertise de la FAO acquise de son expérience dans des projets d'aide humanitaire dans le développement rural et agricole dans de nombreux pays depuis plusieurs décennies, permet d'évaluer certaines choses. La FAO a également restructuré une autre plateforme à visée politique destinée à analyser les expériences passées et leurs potentiels avantages et inconvénients lorsqu'il s'agit d'assurer la continuité des systèmes alimentaires et agricoles pendant la crise.

Maintenir les chaînes de valeur alimentaire afin d'assurer la sécurité alimentaire en période de pandémie implique des restrictions sur les mouvements humains et soulève de nombreux problèmes relatifs aux institutions existantes telles que les programmes de repas scolaires et le fait de s'assurer que les petits producteurs ont la possibilité de vendre leur production afin de protéger leurs moyens d'existence et d'améliorer ceux des autres - que ce soit des petits producteurs en milieu rural situés dans les pays en développement ou des usagers des marchés de producteurs dans des pays plus industrialisés.

" Notre objectif est de faire en sorte que l'ensemble des décideurs politiques, issus du secteur public et privé, puissent progresser des propositions et des diagnostics vers des solutions fondées sur des preuves, " a indiqué Lorenzo Bellù, économiste principal à la FAO. " Il y a beaucoup de compromis à considérer mais cet outil peut aider les pays à élaborer et à mettre en place des cadres politiques holistiques et inclusifs, "a-t-il ajouté.

Cette plateforme est constamment mise à jour afin d'offrir une variété de pratiques politiques issues de plus de 130 pays, que tous les Etats membres peuvent utiliser afin de prendre des décisions et d'élaborer leurs stratégies en meilleure connaissance de cause et ce, dans six domaines thématiques : les Urgences, la Nutrition, le Commerce, la Protection sociale, le Développement et la Transformation, et les mesures d'Incitation et de Dissuasion.

Il est possible d'effectuer des recherches dans plusieurs langues avec notamment une carte et une zone de texte libre à l'appui.

Photo: ©FAO
L’outil d’analyse des décisions politiques agricoles et alimentaires (FAPDA) est une plateforme destinée à aider les pays à partager leurs actions et à chercher des idées émises par leurs pairs.