FAO.org

Accueil > Médias > Nouvelles

Les objectifs de développement durable sont liés au combat contre la faim

La Conférence régionale de la FAO pour l’Europe se penche sur les priorités régionale et mondiale

Photo: ©FAO/Vasily Maximov
L’agriculture a un rôle central à jouer pour bâtir un modèle de développement économique plus durable.
19 avril 2012, Bakou, Azerbaïdjan - Pour évoluer à plus long terme vers un modèle de développement économique durable tel que préconisé par Rio+20, le monde devra commencer par relever le défi "le plus urgent" qui l'attend - éliminer la faim, a affirmé le Directeur général de la FAO, José Graziano da Silva, aujourd'hui.

"Nous ne pouvons parler de développement durable si nous laissons une personne sur sept livrée à elle-même, victime de la sous-alimentation", a déclaré le chef de la FAO à l'ouverture de la conférence régionale de l'Organisation pour l'Europe, qui se déroule cette semaine à Bakou (Azerbaïdjan).

"A deux mois de la Conférence des Nations Unies Rio+20 sur le développement durable, l'occasion nous est offerte d'examiner la convergence entre les agendas de sécurité alimentaire et de changement climatique, en choisissant la voie d'un modèle de développement plus durable et inclusif", a souligné M. Graziano da Silva.

Le Directeur général de la FAO a souligné certains secteurs nécessitant une action concertée:

- Adopter des approches et des technologies de production plus durables pour produire davantage de nourriture en réduisant l'impact

- Se tourner vers des régimes alimentaires plus sains pour affronter le problème émergent de l'obésité et réduire la pression sur les ressources naturelles, essentielles pour la production vivrière

- Réduire les 222 millions de tonnes d'aliments jetés ou gaspillés chaque année dans les pays industrialisés

- Dans les zones victimes de crises d'insécurité alimentaire récurrentes, telles que la Corne de l'Afrique, dépasser le stade de l'intervention d'urgence pour promouvoir le développement local et la résilience à long terme

- Créer des programmes de lutte contre la pauvreté offrant aux communautés rurales pauvres des filets de sécurité alimentaire et des opportunités économiques, ciblés en particulier sur les femmes et les jeunes.

Un dialogue mondial

Elément central de la structure de gouvernance de l'Organisation, les conférences régionales siègent tous les deux ans pour examiner les politiques et les actions prioritaires au niveau régional, sous-régional et national en contribuant à formuler le programme de travail mondial de la FAO.

A une époque d'austérité croissante dans les services publics, la FAO s'efforce de cibler ses ressources de manière à en augmenter l'impact. Ainsi, l'Organisation a revitalisé le processus des conférences régionales afin de solliciter les avis des gouvernements membres et de mieux répondre à leurs besoins.

Enjeux pour l'Europe

Dans son discours, M. Graziano da Silva a également évoqué les enjeux de sécurité alimentaire et nutritionnelle auxquels est confrontée l'Europe. Il a fait remarquer que la plupart des pays européens connaissent des taux de malnutrition inférieurs à 5 pour cent, mais qu'il subsiste néanmoins des poches de malnutrition et de pauvreté, comme par exemple, dans le Caucase et en Asie Centrale. Selon la FAO, cette situation s'améliorera au cours des prochaines décennies, tandis que l'obésité et les maladies liées au régime alimentaire risquent de s'imposer comme de graves problèmes de santé publique.

M. Graziano da Silva a également parlé des besoins de développement d'un grand nombre de petites exploitations agricoles, suite au processus de privatisation lancé en 2000. Les petits agriculteurs de cette région ont besoin d'une assistance spécifique pour surmonter les limites de la production, qui, dans certains cas, est inférieure à son potentiel de 30 à 40 pour cent , a-t-il souligné.