La FAO s’engage à intensifier l’action menée pour mettre un terme au travail des enfants dans l’agriculture

Lancement de l'Année internationale de l’élimination du travail des enfants 2021

21 janvier 2021, Rome/Genève - Le Directeur général de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), M. QU Dongyu, s'est engagé aujourd'hui à intensifier les efforts visant à mettre fin au travail des enfants dans l'agriculture, au moyen d'un programme de travail consacré à cette question et inscrit dans le Cadre stratégique de la FAO.

«Cette année, nous allons redoubler d'efforts pour renforcer les capacités d'un large éventail d'acteurs de l'agriculture, afin que ceux-ci puissent œuvrer à la prévention du travail des enfants et à l'emploi des jeunes», a déclaré le Directeur général lors de la manifestation en ligne consacrée au lancement de l'Année internationale de l'élimination du travail des enfants organisée par l'Organisation internationale du Travail (OIT).

«Il faut que les politiques, les programmes et les investissements qui portent sur les systèmes agroalimentaires s'attaquent aux causes profondes du travail des enfants, notamment la pauvreté des ménages», a-t-il ajouté, car la pandémie mondiale de covid-19 pèse elle aussi sur les familles pauvres et vulnérables. Le Directeur général a souligné qu'il fallait «faire des progrès décisifs à ce sujet dans l'agriculture, car le travail des enfants y est fréquent».

Cette année, plusieurs consultations régionales seront organisées par la FAO et une manifestation mondiale sur le travail des enfants dans l'agriculture se tiendra en novembre, afin de sensibiliser à ce problème et de promouvoir les bonnes pratiques dans ce domaine, a déclaré le Directeur général, avant d'indiquer que les conclusions tirées de cette manifestation constitueraient une contribution importante en vue de la cinquième Conférence mondiale sur le travail des enfants en 2022. M. QU a également souligné que la FAO continuerait de jouer un rôle central dans le Partenariat international de coopération sur le travail des enfants dans l'agriculture, qui a été créé en 2007 par la FAO, l'OIT et d'autres organisations.

Le Directeur général de l'OIT, M. Guy Ryder, a déclaré aujourd'hui lors de l'ouverture de la manifestation que le nombre d'enfants qui travaillent avait reculé de 100 millions par rapport au début des années 2000 et il a appelé à davantage d'engagement en faveur de l'élimination du travail des enfants qui, a-t-il déclaré, était souvent favorisé par les situations de conflit et de fragilité.

La Directrice générale de l'UNICEF, Mme Henrietta Fore, a indiqué que le travail des enfants avait été aggravé par la hausse de la pauvreté, le manque de lois de protection et les pratiques culturelles dans certains pays, avant même que la pandémie du covid-19 ne fasse empirer les difficultés des familles vulnérables.

Des représentants de gouvernements, d'organisations de travailleurs et d'employeurs, d'organisations internationales et de la société civile ont précisé de quelle manière ils avaient l'intention d'éliminer le travail des enfants d'ici à 2025.

M. Kailash Satyarthi, lauréat du Prix Nobel de la paix, et M. Amar Lal, avocat défenseur des droits humains et survivant du travail des enfants, se sont également exprimés lors de la manifestation de lancement.

Photo: ©FAO/Giuseppe Carotenuto
QU Dongyu, le Directeur général de la FAO lors du lancement de l'Année internationale de l’élimination du travail des enfants 2021