FAO.org

Accueil > Médias > Nouvelles

Les pays d’Europe et d’Asie Centrale réitèrent leur engagement dans la lutte contre la faim

Pour le Président de l’Azerbaïdjan, la faim est un des “plus grands fléaux du XXème siècle”

Photo: ©Government of Azerbaijan
Les conférences régionales de la FAO siègent tous les deux ans pour examiner les questions de politique et les priorités du programme de travail de l’Organisation.

20 avril 2012, Bakou (Azerbaïdjan) - Les pays d'Europe et d'Asie Centrale ont réaffirmé aujourd'hui à l'unanimité leur volonté d'œuvrer ensemble à la promotion du développement rural durable, en affrontant la malnutrition et en éliminant la faim.

S'adressant à la Conférence régionale de la FAO pour l'Europe, le Président de l'Azerbaïdjan Ilham Aliyev a qualifié la faim "d'un des plus grands fléaux du XXème siècle".

"Il est inconcevable que de nos jours des êtres humains meurent de faim - nous devons mobiliser tous nos efforts pour combattre ce fléau," a déclaré M. Aliyev devant 300 délégués de 46 pays.

"La guerre contre la faim est une bataille que nous devons affronter ensemble", a ajouté le Directeur général de la FAO, José Graziano da Silva. Conscient de la crise financière et économique qui afflige de nombreux pays, il a exhorté les gouvernements à ne pas réduire le budget à l'aide internationale: "C'est en période de crise que les populations les plus démunies ont le plus besoin de nous".

Consensus sur les priorités

La Conférence régionale, qui fait désormais partie de la structure mondiale de gouvernance de la FAO, a examiné les enjeux liés à l'alimentation et l'agriculture en Europe et en Asie Centrale. Les gouvernements ont cerné les priorités suivantes pour l'action de la FAO dans la région durant le prochain exercice 2014-2015: renforcement de la sécurité alimentaire et nutritionnelle, conseils de politique sur les petites exploitations agricoles, gestion des ressources naturelles, lutte contre les ravageurs et les maladies des animaux et des plantes, soutien aux Etats membres qui demandent  à adhérer à l'Union européenne et aux organes régionaux; et recherche en matière d'alimentation et d'agriculture.

En outre, les gouvernements se sont félicités du processus de pensée stratégique ouvert et inclusif lancé par le Directeur général en janvier 2012 afin de déterminer l'orientation future et les priorités de l'Organisation des Nations Unies, en soulignant qu'il est essentiel que les travaux de la FAO soient ciblés sur les principaux défis que doivent relever les pays.

Pour la première fois, les représentants de la société civile ont participé aux débats de la Conférence régionale, qui étaient, auparavant, réservés aux gouvernements des Etats membres de la FAO. Dix organisations de la société civile se sont exprimées, entre autres, en faveur des femmes et des petits agriculteurs.

Par ailleurs, au cours de la Conférence régionale, un accord de coopération a été signé avec l'Estonie qui devient ainsi bailleur de fonds du programme de développement de l'Organisation. Un accord de programme de pays a également été signé entre la FAO et l'Azerbaïdjan.