Le partenariat de la FAO et de l’Académie chinoise des sciences agricoles tropicales passe à un niveau supérieur

Un nouveau protocole d’accord renforcera la coopération dans le domaine des sciences agricoles tropicales

Rome, le 19 juillet 2021 - L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et l'Académie chinoise des sciences agricoles tropicales (CATAS) ont signé un protocole d'accord qui fixe le cap de la poursuite de leur coopération dans le domaine des sciences et technologies agricoles tropicales.

Le protocole d'accord a été signé par Mme Ismahane Elouafi, Scientifique en chef de la FAO, et M. Liu Guodao, Vice-Président de la CATAS chargé de la coopération internationale. Le partenariat s'inscrit dans le prolongement des activités menées actuellement par la FAO et la CATAS pour améliorer la sécurité alimentaire dans les pays tropicaux et faire reculer la pauvreté grâce à l'agriculture et à la technologie.

«Je me réjouis que la FAO renforce encore sa collaboration scientifique avec la CATAS, un partenaire de longue date qui est fort apprécié. Ensemble, nous continuerons de chercher des moyens d'améliorer l'agriculture tropicale grâce aux nouvelles technologies et de transposer à plus grande échelle les innovations, dans l'optique d'éradiquer la faim une fois pour toutes, en ne laissant personne de côté», a déclaré Mme Elouafi.

M. Liu Guodao a quant à lui déclaré que «la signature du protocole d'accord permettra d'approfondir la coopération entre la FAO et la CATAS et de concrétiser la diffusion de nouvelles variétés et de technologies dans les régions tropicales du monde par l'intermédiaire de la FAO».

«L'agriculture tropicale a apporté une grande contribution à la sécurité alimentaire mondiale. Si les régions tropicales vont bien, le monde ira bien», a-t-il ajouté.

Œuvrer à l'amélioration de l'agriculture tropicale

Le Protocole d'accord renforcera la coopération entre les deux parties dans plusieurs domaines, notamment dans le cadre de la Plateforme pour l'agriculture tropicale, une initiative lancée par le G20, soutenue par l'Union européenne et dirigée par la FAO. La Plateforme est axée sur le renforcement des capacités nationales en matière d'innovation agricole dans les régions tropicales, une zone dans laquelle sont situés de nombreux pays en développement et où l'insuffisance des capacités est particulièrement marquée. La CATAS est déjà membre de la Plateforme pour l'agriculture tropicale et, dans le cadre du protocole d'accord, elle contribuera davantage à la mise en œuvre des plans d'action de la Plateforme et participera aux activités de la Plateforme menées par la FAO.

En outre, elle coopérera avec la FAO à des activités de coopération Sud-Sud, qui consisteront à mener des programmes de formation sur les technologies et les compétences générales liées à l'agriculture tropicale, notamment dans le domaine de la négociation et de la communication, à réaliser des transferts de technologies agricoles tropicales et à formuler des suggestions sur la planification des politiques, par l'intermédiaire du Centre de recherche et d'enseignement en agriculture tropicale, un centre de référence de la FAO.

Conformément au protocole d'accord, la FAO et la CATAS mèneront ensemble des activités liées à la recherche et aux technologies dans les domaines de l'agriculture climato-intelligente, de l'agriculture de montagne et de l'agriculture verte, afin d'améliorer la nutrition et les capacités en matière de développement agricole durable. Dans le cadre du partenariat, des activités seront également menées sur la reproduction, la sélection et la culture de variétés qui résistent au stress, notamment des variétés résistant à la sécheresse et au froid, ainsi que sur la prévention et la maîtrise des maladies et organismes nuisibles tropicaux, en particulier les organismes nuisibles et maladies transfrontières.

Un partenariat de longue date

Par le passé, la FAO et la CATAS ont unis leurs efforts dans le cadre de multiples initiatives, dont nombre d'entre elles portaient sur l'agriculture tropicale. La CATAS apporte ses connaissances spécialisées et contribue aux transferts de technologies vers la Plateforme pour l'agriculture tropicale et le Forum mondial de la banane, qui sont tous deux hébergés par la FAO. Elle apporte également son expertise dans le cadre de l'initiative sur les aliments intelligents de demain (Future of Smart Food Initiative) et a contribué en tant qu'intervenant invité au marathon de 24 heures organisé récemment par la FAO et le Future Food Institute (Institut des aliments de demain).

La CATAS est une institution de recherche scientifique nationale qui se consacre à la recherche en sciences et technologies tropicales, à la concrétisation de la transformation et à la promotion du talent en Chine. Son mandat consiste à promouvoir l'innovation dans la science et la technologie tropicales en Chine, à accélérer la lutte contre la pauvreté des agriculteurs et à augmenter les revenus de ces derniers dans ces régions.

Photo: ©FAO/Fredrik Lerneryd
Le Protocole d'accord renforcera la coopération entre les deux parties dans plusieurs domaines, notamment dans le cadre de la Plateforme pour l'agriculture tropicale, une initiative lancée par le G20, soutenue par l'Union européenne et dirigée par la FAO.