FAO.org

Accueil > Médias > Nouvelles

Le Conseil approuve les réformes proposées par le Directeur général de la FAO

L’Organe exécutif de la FAO soutient la nouvelle planification stratégique et le processus de décentralisation

Photo: ©FAO/Alessia Pierdomenico
Le Conseil de la FAO se réunit, cette semaine, à Rome.

15 Juin 2012, Rome - Le Conseil de la FAO a approuvé les propositions de réforme du Directeur général, José Graziano da Silva, pour régénérer l'Organisation en réaffectant des économies budgétaires dans le but de renforcer les bureaux de la FAO dans les pays, d'accroître la capacité de planification stratégique et de fournir des ressources pour le travail interdisciplinaire.

Dans son rapport final, le Conseil s'est déclaré satisfait que les économies budgétaires de plus de 28 millions aient été réalisées la plupart du temps par un souci de rationalisation et par d'autres moyens efficients.

"Je sens qu'il y a un réel engagement des pays et d'autres partenaires dans ce qui est en train de devenir un véritable processus collectif pour construire une meilleure organisation, une mission FAO avec une orientation stratégique claire et la capacité de donner une contribution de plus en plus décisive pour atteindre l'avenir que nous voulons", a déclaré Graziano da Silva à la séance de clôture du Conseil.

"Parvenir à un consensus est la meilleure façon d'ouvrir la voie pour aller de l'avant plus rapidement. Permettez-moi de répéter que je ne serai pas capable de faire autre chose que ce que nous pouvons faire ensemble ", a-t-il ajouté.

Se concentrer sur les fonctions essentielles

Le Conseil, qui se réunit tous les six mois afin d'analyser les programmes et les activités budgétaires de l'Agence, a clôturé sa réunion de cinq jours en soutien à un processus commencé en janvier pour passer en revue le travail de la FAO et se concentrer sur les zones les plus stratégiquement importantes de l'alimentation et de l'agriculture, tels qu'identifiées par les Etats-membres et de l'Organisation.

Au cours d'une série de conférences régionales tenues plus tôt dans l'année,  les membres de la FAO ont fait une recommandation selon laquelle la FAO doit concentrer ses efforts sur la diffusion des connaissances par le biais de conseils aux politiques, de l'assistance technique, du renforcement des capacités et de la facilitation de la coopération Sud-Sud, une orientation que le Conseil a, également, approuvée.

Le Conseil s'est félicité de l'initiative du Directeur général de se concentrer sur les attributions fondamentales de l'Organisation, ses fonctions essentielles et ses avantages comparatifs. Il a demandé au responsable en chef de la FAO de continuer à développer les objectifs stratégiques de la FAO et d'élaborer des plans d'action connexes, leurs indicateurs et leurs objectives.

Le rapport a noté que des changements importants seraient poursuivis à la FAO par des efforts visant à économiser davantage et obtenir un meilleur rapport qualité-prix, en particulier dans l'administration. Il se félicite des nouvelles propositions du Directeur général pour renforcer l'Organisation, y compris les meilleurs moyens de mobiliser des fonds supplémentaires pour ses programmes, afin d'aider les pays membres dans l'élaboration des politiques et à améliorer la gestion interne de l'Organisation.

En d'autres termes, le Conseil s'est félicité des progrès réalisés dans l'organisation de la célébration de trois années internationales qui touchent le mandat de la FAO: l'Année internationale des coopératives (2012), l'Année internationale du quinoa (2013) et l'Année internationale de l'agriculture familiale (2014). Lors de l'ouverture du Conseil, ce lundi, Evo Morales, Président de la Bolivie, a été nommé ambassadeur spécial de la FAO pour l'Année internationale du quinoa, une céréale nutritive traditionnelle cultivée dans les Andes.

Le Conseil a également appelé les pays membres à renforcer le contrôle contre une résurgence du Criquet pèlerin en Afrique de l'Ouest, qui mettrait gravement en danger la sécurité alimentaire dans la région.