FAO.org

Accueil > Médias > Nouvelles

Riz: la FAO révise à la baisse ses prévisions pour 2012

Mais la production mondiale reste en augmentation

Photo: ©FAO/J. Micaud
Rizières en Indonésie
Bangkok, Thaïlande/Rome, 6 août 2012 - Des pluies de mousson inférieures à la normale en Inde sont la principale cause de la révision à la baisse de 7,8 millions de tonnes des perspectives de production de riz paddy au niveau mondial pour 2012, et cela alors même que la production mondiale devrait rester légèrement supérieure aux excellents résultats de 2011, selon l'édition de juillet 2012 du Suivi du marché du riz de la FAO.

La production mondiale de riz paddy devrait atteindre 724,5 millions de tonnes (483,1 millions de tonnes équivalent riz usiné), comparée à la prévision précédente d'avril de 732,3 millions de tonnes (488,2 millions de tonnes équivalent riz usiné). La prévision à la baisse était la conséquence de pluies de mousson en Inde inférieures de 22 pour cent à la moyenne jusqu'à la mi-juillet, ce qui devrait d'ailleurs réduire la production de ce pays pour cette campagne.

Les prévisions de production ont également été réduites pour le Cambodge, la province chinoise de Taiwan, la République populaire démocratique de Corée, la République de Corée et le Népal. Tous ces pays devraient accuser des baisses de production cette année.

Mais contrairement aux tendances observées sur les marchés du maïs et du blé, les cours du riz sont demeurés étonnamment stables après avoir gagné deux pour cent en mai dernier. Du fait de l'abondance des approvisionnements et des stocks, la possibilité d'un brusque rebond des cours est minime au cours des prochains mois et il est incertain de prédire la direction qu'ils prendront dans le futur.

Gains de production

Quelques pays vont enregistrer des gains de production, notamment la Chine (continentale), l'Indonésie et la Thaïlande, ainsi que plusieurs autres pays d'Asie. La production en Afrique pourrait s'accroître de trois pour cent. En Australie, la récolte de riz a été abondante: 32 pour cent de plus que l'année dernière. En Amérique du Sud, les perspectives sont également bonnes pour la Bolivie, la Colombie, la Guyane, le Pérou et le Vénézuéla. Mais de faibles précipitations et le remplacement du riz par des cultures plus rémunératrices ont entraîné en Argentine, au Brésil, au Paraguay et en Uruguay une chute de sept pour cent de la production pour l'ensemble de l'Amérique latine et des Caraïbes.

L'Asie se taille la part du lion de la production mondiale de riz. Pour cette région, la FAO prédit une production de 657 millions de tonnes pour 2012, soit 0,4 pour cent de plus que sa bonne performance de 2011.

Le commerce mondial en baisse

Pour 2012, le commerce mondial de riz devrait régresser d'un million de tonnes pour passer à 32,4 millions de tonnes, du fait principalement de la diminution des importations des pays asiatiques. La Thaïlande devrait connaître une forte chute de ses exportations. Les exportations de l'Argentine, du Brésil, de la Chine (continentale), du Myanmar, de l'Uruguay et du Viet Nam devraient également baisser.

Les stocks mondiaux de riz à la clôture 2012-2013 des marchés ont été révisés à la hausse de 200 000 tonnes, passant ainsi à 164,5 millions de tonnes (équivalent riz usiné). Cela signifierait une augmentation de 9 millions de tonnes par rapport à l'année précédente et marquerait la huitième année consécutive d'accumulation des stocks. La Thaïlande devant mettre sur le marché ses stocks abondants avant la récolte d'octobre, ceci pourrait avoir des répercussions sur les cours.