FAO.org

Accueil > Médias > Nouvelles

Le Directeur général de la FAO réclame un calendrier pour l’éradication de la faim et de la pauvreté

Un «objectif audacieux» est requis pour l’après 2015

Photo: ©FAO/Alessandra Benedetti
José Graziano da Silva, Directeur général de la FAO

14 février 2013, New York -  M. José Graziano da Silva, Directeur général de la FAO, a exhorté aujourd'hui la communauté internationale à adopter un calendrier précis pour l'éradication de la faim et de l'extrême pauvreté.

Lors d'une réunion spéciale conjointe du Conseil économique et social des Nations Unies (ECOSOC) et du Comité économique et financier de l'Assemblée générale qui s'est tenue à New York, M. Graziano da Silva a déclaré notamment dans une vidéo: «Nous nous rapprochons de 2015, date butoir pour les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD).

«Atteindre l'OMD 1 (réduire de moitié l'extrême pauvreté et la faim) est possible. Déployons un dernier effort et profitons de cette dynamique en définissant un objectif audacieux pour bien démarrer l'après 2015.

«Relevons collectivement le défi Faim Zéro et fixons un calendrier précis pour mettre un terme à la faim et à l'extrême pauvreté.»

Le défi de Ban Ki-moon

Le défi Faim Zéro lancé en juin 2012 par le Secrétaire général de l'ONU, M. Ban Ki-moon, appelle à l'éradication de la faim «de notre vivant». M. Graziano da Silva a proposé aujourd'hui l'ajout d'un objectif plus précis dans le temps.

«La définition d'un objectif d'éradication de la faim reflète l'urgence dont nous avons besoin et qui doit être présente dans l'après 2015», a encore dit le Directeur général de la FAO.

Les participants à des consultations multipartites mondiales, qui se sont tenues lundi dernier à Rome, sur le thème du programme de développement mondial sur la faim au-delà de 2015 ont convenu que la sécurité alimentaire et la nutrition devraient être au cœur des efforts de développement futurs.

Le Conseil de la FAO

Le Conseil de la FAO a décidé, en décembre 2012, de faire de l'éradication de la faim, de la malnutrition et de l'insécurité alimentaire - et non leur réduction - son objectif numéro un.

La réunion d'aujourd'hui à New York, axée sur l'intensification de l'action mondiale en faveur de la sécurité alimentaire et la nutrition, a été organisée en collaboration avec la FAO, le Fonds international de développement agricole (FIDA) et le Programme alimentaire mondial (PAM).