FAO.org

Accueil > Médias > Nouvelles

Forte augmentation de la production céréalière mondiale attendue pour 2013

Alertes alimentaires pour le Sahel et la République centrafricaine

Photo: ©FAO
Récolte céréalière en Afrique australe où les prix atteignent des records

5 décembre 2013, Rome – Les nouvelles estimations de la FAO établissent la production céréalière mondiale à près de 2 500 millions de tonnes (riz usiné compris), un nouveau record. D'après le dernier rapport Perspectives de récoltes et situation alimentaire, ce chiffre est supérieur de près de 8,4 pour cent à celui de l'an dernier et d'environ 6 pour cent au précédent record de 2011.
 
Alors que l'on prévoit une augmentation de la production céréalière mondiale, la FAO a averti que dans plusieurs régions d'Afrique et ailleurs, la situation de la sécurité alimentaire se dégradait.

Dans les pays sahéliens d'Afrique de l'Ouest – à savoir le Tchad, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Sénégal – les cultures et les pâturages ont pâti cette année de l'arrivée tardive et de l'arrêt précoce des pluies. Cette situation pourrait conduire à une aggravation de l'insécurité alimentaire et de la malnutrition durant la campagne de commercialisation de 2013/14. Un déplacement massif de la population malienne dû aux troubles intérieurs contribue aussi à l'insécurité alimentaire de la région.

En République centrafricaine, 1,3 million de personnes ont besoin d'une aide alimentaire d'urgence, en raison des troubles intérieurs.

En Afrique australe, les prix des céréales atteignent ou frôlent des niveaux records dans plusieurs pays, en raison d'une contraction de l'offre durant la campagne de commercialisation de 2013/14. Dans certaines régions, le manque de pluies a retardé les semis des cultures de 2014.

Aux Philippines, 14 millions de personnes ont été affectées par le typhon Haiyan. La FAO a lancé un appel de plus de 30 millions d'USD pour financer le relèvement du secteur agricole et le Programme alimentaire mondial a proposé une aide alimentaire d'urgence au profit de 2,5 millions de personnes.

En Syrie et au Yémen, les troubles intérieurs persistants ont engendré une grave insécurité alimentaire; une aide alimentaire d'urgence doit être fournie respectivement à 6 et 4,5 millions de personnes.

Les cours internationaux des produits alimentaires sont stables

L'Indice FAO des prix des produits alimentaires, également publié aujourd'hui, est resté stable en novembre. Il s'est établi en moyenne à 206,3 points le mois dernier, niveau pratiquement inchangé par rapport à sa valeur révisée du mois d'octobre (206,6 points), mais inférieur de 9,5 points (4,4 pour cent) à sa valeur de novembre 2012. Une forte baisse des prix du sucre le mois dernier a pratiquement annulé la hausse des prix des huiles. Les cours moyens des céréales ont légèrement fléchi mais ceux de la viande et des produits laitiers sont restés stables.

L'indice mesure la variation mensuelle des cours internationaux de 5 groupes de produits alimentaires de base, à travers le suivi de 73 cotations.

Perspectives de récolte

Les récentes révisions des estimations de la production céréalière mondiale sont principalement dues à des ajustements des estimations des chiffres relatifs à la production de maïs des États-Unis, de la Fédération de Russie et de l'Ukraine, devenus plus fiables à l'approche de la fin des récoltes.

D'après les chiffres les plus récents, l'augmentation totale de la production céréalière mondiale enregistrée cette année reflète une amélioration des productions de blé (+ 7,8 pour cent), de céréales secondaires (+ 12 pour cent) et de riz (+ 1 pour cent seulement).

En ce qui concerne les cultures de blé d'hiver semées dans l'hémisphère Nord qui seront récoltées en 2014, les premières perspectives sont le plus souvent favorables.
 
Les stocks céréaliers mondiaux devraient augmenter pour atteindre 572 millions de tonnes à la clôture des campagnes agricoles de 2014, soit 13,4 pour cent ou près de 68 millions de tonnes de plus qu'à la fin de la campagne précédente. Ce chiffre est supérieur de près de 9 millions de tonnes au niveau signalé en novembre, car les stocks de clôture de blé et de céréales secondaires ont été révisés à la hausse, alors que ceux de riz ont légèrement diminué.

Du fait de la forte expansion des stocks céréaliers mondiaux enregistrée au cours de cette campagne, le rapport stocks/utilisation devrait atteindre 23,5 pour cent; il serait alors très au-dessus de son plus bas niveau historique, qui était de 18,4 pour cent en 2007/08.