FAO.org

Accueil > Médias > Nouvelles

Ralentissement de la production de bois en Europe et forte reprise en Amérique du Nord

Hausse de la production de granulés de bois due à la demande soutenue de bioénergie

Photo: ©Korea Forest Service
Granulés de bois utilisés comme combustible renouvelable dans les chaudières en Corée du Sud

18 décembre 2013, Rome - La part de l'Europe dans le marché mondial du bois a fléchi en 2012 à cause de la récession économique qu'a connue la région, tandis que l'Amérique du Nord et l'Asie-Pacifique ont affiché la plus forte reprise au cours de la même période, selon les nouvelles données publiées par la FAO aujourd'hui.

Le ralentissement du redressement économique de l'Europe, y compris en Fédération de Russie, en 2012 a entraîné un recul de la production de bois de 1 à 4 pour cent par rapport à l'année précédente pour la plupart des produits. Ces tendances s'expliquent par la stagnation, voire la récession économique dans certains pays d'Europe occidentale et méridionale en 2012. D'où le fléchissement de la demande de produits forestiers et la baisse de 1 à 2 pour cent en moyenne de la part de l'Europe sur les marchés mondiaux, en fonction des produits.

Des marchés plus vigoureux en Amérique du Nord et en Asie-Pacifique

En 2012, l'Amérique du Nord a affiché une forte hausse de la production de bois rond et de sciages industriels (6 pour cent), tandis que la production de panneaux était supérieure de 2 pour cent à celle de 2011, grâce surtout à la reprise du marché du logement. Parallèlement, le secteur de la pâte et du papier a continué à régresser, traduisant le détournement, ces dernières années, des supports imprimés au profit des médias électroniques.

La région Asie-Pacifique continue à gagner du terrain en tant que producteur et consommateur de produits forestiers, avec la Chine en tête du peloton. La production de sciages dans la région a progressé de 11 pour cent et celle de panneaux de 6 pour cent par rapport à 2011.

Hausse de la production de granulés de bois

La production de granulés de bois a été multipliée par dix au cours de la dernière décennie, sous l'effet de la demande créée par les politiques et les objectifs de bioénergie en Europe.

Les toutes premières données sur les boulettes de bois publiées par la FAO montrent qu'en 2012, la production mondiale s'est élevée à quelque 19 millions de tonnes, dont environ la moitié (9,3 millions de tonnes) échangée à l'échelle internationale, contre seulement 2 millions de tonnes il y a dix ans. L'Europe et l'Amérique du Nord assurent la quasi-totalité de la production mondiale (respectivement 66 et 31 pour cent) et de la consommation de granulés (80 et 17 pour cent).

"Dans l'ensemble, le marché mondial des produits ligneux est sur la voie du redressement, bien qu'à des rythmes différents selon les régions", a déclaré Eduardo Rojas-Briales, Sous-Directeur général de la FAO chargé des forêts. "Des signes positifs attestent que la demande de produits du bois, en particulier les produits utilisés dans le secteur de la bioénergie, continuera son essor au cours des deux prochaines années. Toutefois, l'ampleur et le succès de cette reprise dépendront en dernière analyse de la santé de l'économie générale".