FAO.org

Accueil > Médias > Nouvelles

L’Europe soutient la lutte contre la progression de la faim

Partenariat avec la FAO pour doper la production agricole

Photo: ©FAO/Alessandra Benedetti
La faim, un fléau chronique

22 juillet 2009, Rome/Bruxelles - A l'heure où plus d'un milliard d'individus souffrent de la faim dans le monde, l'Europe intensifie son soutien aux agriculteurs les plus durement touchés par la récession économique et la hausse des prix, en leur octroyant un don de 75 millions d'euros (soit 105 millions de dollars). Ce don de l'Union européenne vise à aider les pays pauvres à accroître leur production agricole.

Cette enveloppe financière de l'UE pour 13 pays en Afrique, en Asie, aux Caraïbes et en Amérique centrale, sévèrement touchés par la hausse des prix, offre un grand soutien supplémentaire aux efforts des Nations Unies pour faire face à la vague grandissante de faim dans le monde.

Cette aide survient après un don historique d'une valeur de 125 millions d'euros (170 millions de dollars) de la part de l'Union européenne il y a tout juste un mois.

«L'aide de l'Europe arrive à un moment critique», affirme M. José Maria Sumpsi, Sous-directeur général de la FAO chargé du Département de la coopération technique.

«Une personne sur six dans le monde souffre de la faim - du jamais vu. Les pays pauvres ont besoin de toute l'aide possible. Nous sommes reconnaissants de l'aide sans équivoque apportée par l'Europe», ajoute t-il.

M. Sumpsi fait observer que les prix élevés et instables continuent de tourmenter les pays en développement et que la faim augmente à cause de la crise économique mondiale, provoquant une baisse des revenus et une hausse du chômage dans ces pays.

Un impact instantané et durable

Afin de fournir une réponse rapide aux prix alimentaires élevés dans les pays en développement, une «Facilité alimentaire» à hauteur d'un milliard d'euros vient d'être adoptée par le Parlement et le Conseil de l'Union européenne.

En droite ligne avec l'appel de la FAO pour un accroissement des investissements en agriculture, après des décennies de désintérêt, la "Facilité alimentaire" souligne le besoin de sensibiliser de nouveau le monde à l'agriculture.

«Pour tous les pays en développement, un secteur agricole en bonne santé est vital pour surmonter la pauvreté et la faim», affirme M. Roberto Ridolfi, responsable à l'Office de coopération EuropeAid de la Commission européenne.

D'autre part, M. Ridolfi rend hommage à la FAO et à l'Equipe spéciale de haut niveau des Nations Unies sur la crise alimentaire mondiale pour leurs efforts conjoints d'identification et de développement de programmes qui auront un impact instantané mais surtout durable sur la sécurité alimentaire.

Toujours selon M. Ridolfi, «la "Facilité alimentaire" met en valeur notre fructueux partenariat avec la FAO et ses résultats témoigneront de notre engagement partagé de pallier à la situation désespérée de ceux qui se battent quotidiennement pour pouvoir offrir de quoi manger à leur famille».