FAO.org

Accueil > Médias > Nouvelles

Les pays d’Asie et du Pacifique invités à adopter le Défi Faim Zéro

Le Directeur général de la FAO demande un “effort massif” pour mettre un terme à la faim dans la région

Photo: ©UN Photo/Martine Perret
Récolte manuelle du riz (Timor-Leste)

13 mars 2014, Oulan-Bator, Mongolie - L'élimination de la faim dans la région la plus peuplée du monde a reçu une nouvelle impulsion alors que les Etats membres de la FAO ont répondu positivement à un appel du Directeur général, José Graziano da Silva, de déployer des "efforts massifs" contre la faim en Asie et dans le Pacifique.

S'adressant à la 32ème Conférence régionale de la FAO pour l'Asie et le Pacifique, M. Graziano da Silva a souligné les "résultats exceptionnels" atteints dans certains pays de la région en matière de réduction de la faim.

"La Thaïlande et le Viet Nam ont réduit le nombre de personnes affamées de plus de 80 pour cent", a précisé le Directeur général, en ajoutant que la Chine a également atteint la cible de l'Objectif du Millénaire pour le développement (OMD) consistant à diminuer par deux la proportion de personnes sous-alimentées d'ici 2015. "Pour l'ensemble de l'Asie, le pourcentage de la faim a reculé de 24,1 pour cent en 1990-92 à 13,5 pour cent en 2011-13". 

Si la région est en bonne voie pour atteindre l'OMD sur la faim, il reste encore beaucoup à accomplir, a déclaré le chef de la FAO. Même si la région Asie-Pacifique réalise l'objectif de 12 pour cent, elle compterait malgré tout encore plus de 500 millions de personnes affamées, soit plus que toutes les autres régions du monde réunies.

"Nous ne pouvons tolérer une situation où un seul homme, une seule femme ou un seul enfant est encore condamné à souffrir de la faim dans cette région prospère où il y a suffisamment de nourriture pour tous et lorsque les moyens de mettre un terme à la faim existent", a affirmé M. Graziano da Silva.

Défi Faim Zéro

La FAO exhorte les Etats membres de la région Asie-Pacifique à intervenir avec des campagnes nationales ciblées sur le défi Faim Zéro, qui a été lancé à l'échelle mondiale par le Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon en 2012.

Le Directeur général a invité tous les pays à "intégrer le Défi Faim Zéro, en engageant leurs peuples dans un effort massif" pour éliminer durablement la faim dans la région d'ici 2025.

Le gouvernement de Timor-Leste a déjà répondu à l'appel en lançant le premier défi Faim Zéro national de la région cette année.

"Le lancement du défi Faim Zéro en janvier marque le début de notre mission pour un pays bien nourri, à l'abri de la sécurité alimentaire", a déclaré Marcos da Cruz, Vice-Ministre de l'agriculture et des pêches, en précisant que Timor-Leste affiche des taux de retard de croissance infantile, de sous-alimentation et de mortalité infantile et juvénile parmi les plus élevés.

Les initiatives régionales de la FAO

Ces deux dernières années, la FAO a renforcé ses capacités techniques au niveau régional, sous-régional et national, a indiqué M. Graziano da Silva à la conférence.

"Nous collaborons de façon beaucoup plus étroite avec les gouvernements, les institutions internationales et régionales, la société civile et le secteur privé pour faire avancer notre but d'un monde durable et libéré de la faim ", a-t-il dit. "Mais notre travail n'aura de sens que si nous transformons cette vision en réalité. La FAO renouvelée relève le défi".

Outre le défi Faim Zéro pour l'Asie et le Pacifique, la FAO a lancé trois autres initiatives régionales en réponse aux priorités fixées par les Etats membres lors de la dernière Conférence régionale qui s'est tenue à Hanoi en 2012.

Une Initiative régionale sur le riz en est désormais à sa deuxième phase et est mise en œuvre au niveau des pays. L'Initiative régionale "Croissance bleue" a pour but de garantir une exploitation plus durable des océans et des ressources marines de la région. Et une autre initiative régionale vise à développer les chaînes de valeur locales pour la sécurité alimentaire et la nutrition dans les Etats insulaires du Pacifique.

Avec la proclamation par l'ONU de "l'Année internationale de l'agriculture familiale" en 2014, le Directeur général de la FAO a appelé les Etats membres d'Asie-Pacifique à "travailler de concert, en particulier à l'échelon national, pour replacer l'agriculture familiale au cœur des politiques agricoles, environnementales et sociales dans les agendas nationaux".

Les agriculteurs familiaux et les petits exploitants "font déjà tant avec si peu; imaginez s'ils recevaient un plus grand soutien des gouvernements", a déclaré le Directeur général.

La 32ème Conférence régionale de la FAO pour l'Asie et le Pacifique a attiré plus de 200 participants, essentiellement des gouvernements de 41 pays de la région. Douze ministres et neuf vice-ministres sont intervenus, de même que des organisations de la société civile et des observateurs.