FAO.org

Accueil > Médias > Nouvelles

S'engager pour un monde plus résilient

Pour la Journée mondiale de l'aide humanitaire 2014, petit aperçu de quelques-uns des membres de la FAO qui se mettent au service des autres

Photo: ©FAO/Issouf Sanogo / FAO
Aujourd'hui, pour la Journée mondiale de l'aide humanitaire, la FAO célèbre l'esprit qui inspire notre personnel.
Le 19 août marque l'annniversaire de l'attentat à la bombe perpétré en 2003 contre le bureau des Nations Unies de Bagdad, qui avait fait 22 morts. En 2008, l'Assemblée générale de l'ONU a désigné ce jour Journée mondiale de l'aide humanitaire afin de sensibiliser l'opinion publique au rôle crucial que joue l'aide humanitaire dans le monde et de rendre hommage aux personnes qui risquent leur vie dans l'accomplissement de leur mission pour construire un monde meilleur.

Aujourd'hui, pour la Journée mondiale de l'aide humanitaire, la FAO célèbre l'esprit qui inspire notre personnel: leur travail humanitaire sur le terrain et leurs efforts sans relâche déployés pour renforcer la résilience au sein des communautés du monde entier.

Les enjeux sont colossaux.

Quelque 2,5 milliards de personnes qui dépendent pour vivre de l'agriculture, de la pêche, des forêts et de l'élevage sont continuellement menacées par des aléas naturels et des crises.

En cas de catastrophe, la FAO met tout en œuvre pour aider sans délai les ménages à récupérer leurs moyens de subsistance et à ne pas perdre une récolte lorsqu'ils ont un besoin cruel de la nourriture et des revenus que celle-ci procure.

Mais en même temps, nous nous efforçons de remédier aux causes profondes à l'origine de cette vulnérabilité. Dans bien des cas, sauver des moyens d'existence équivaut à sauver des vies. 

Notre personnel fait montre d'un engagement proactif et de longue haleine envers ces communautés à risque. Ils travaillent aux côtés des populations – et des institutions qui les soutiennent – pour conjurer les catastrophes et atténuer leur impact tout en veillant à inscrire les gains de développement dans la durée.

Ils travaillent sans relâche et dans des conditions de plus en plus difficiles pour venir en aide aux plus vulnérables.

Leurs efforts humanitaires sont un élément fondamental des travaux plus vastes de la FAO visant à renforcer la résilience des communautés de petits agriculteurs, pêcheurs et éleveurs. 

Aujourd'hui, la FAO rend également hommage à la force et à la perséverance des agriculteurs, des pêcheurs et des éleveurs du monde qui continuent à semer leurs champs, à s'occuper de leurs animaux, à approvisionner les marchés et à nourrir leurs familles, dans des conditions souvent éprouvantes.

Les héros humanitaires de la FAO

Nous avons posé la question suivante à quelques-uns de nos collègues: "Pourquoi faites-vous ce que vous faites?"

Voici ce qu'ils nous ont répondu:

«Pour un avenir meilleur, pour moi et ma société », – Maram Abdo, assistante financière, FAO Cisjordanie et Bande de Gaza 
«C'est une occasion d'apporter ma contribution là où elle est la plus nécessaire, et un défi concret ». – Azzam Saleh Ayasa, chef de Programme, FAO Cisjordanie et Bande de Gaza
« Je suis au service des personnes en difficulté. C’est ça être humanitaire! » – Honorine Brahim, assistante de programme, FAO République centrafricaine
« Redonner espoir aux personnes désespérées qui se trouvent dans des situations dont elles ne sont souvent pas responsables… » Guillaume Kahomboshi, expert sécurité alimentaire, FAO République démocratique du Congo
« C'est toujours une joie de voir un ménage qui a été frappé par une crise, être de nouveau capable de cultiver son champ. » - Tiphaine Bueke, point focal SIDA/VIH, FAO République démocratique du Congo
« Le travail est si gratifiant qu'il devient facile d'oublier toutes les difficultés, les moments durs, les problèmes ». – Jacopo Damelio, responsables des opérations, FAO Afghanistan 
« Jamais un jour n'est semblable au précédent; il y a toujours de nouvelles activités et de nouveaux défis.  J'adore l'environnement dynamique et les gens formidables avec lesquels je travaille » – Tahseen Ayyash, responsable de terrain, FAO Syrie
« Je suis né dans un pays déchiré par la guerre, je dois beaucoup aux agents humanitaires qui ont aidé le peuple soudanais durant les conflits, et je suis heureux de pouvoir offrir le même service aux autres générations qui sont malheureusement nées dans un monde de conflits et de catastrophes naturelles au Sud-Soudan ». – Nyabenyi Tipo, vétérinaire chargé des opérations d'urgence, FAO Soudan du Sud
« Originaire du Sud-Soudan où nous avons connu tellement de difficultés - guerres, inondations, maladies sécheresses-, j'ai toujours eu le désir et l'ambition d'en voir la fin grâce à nos efforts d'acteurs humanitaires ». – YolYoal, Conseiller des Ecoles pratiques d'agriculture et d'élevage, FAO Soudan du Sud


Pour voir les profils d'autres travailleurs humanitaires de la FAO et d'autres organisations du système des Nations Unies, consultez le site de la Journée mondiale de l'aide humanitaire 2014.