FAO.org

Accueil > Médias > Nouvelles

Match pour la paix des stars du football: la FAO met en exergue le lien entre faim et conflits

«Sans paix, pas de fin à la faim et point de paix tant que persiste la faim»

Photo: Photo courtesy of Partita per la Pace
Roberto Baggio, ambassadeur de bonne volonté de la FAO et footballeur émérite italien, jouera au Match pour la Paix

25 août 2014, Rome - La réalisation de progrès plus importants en vue de réduire la faim et la malnutrition dans le monde se traduirait par des «dividendes de paix» en atténuant les tensions à l'origine des troubles sociaux et des conflits civils, souligne aujourd'hui la FAO.

En annonçant le partenariat de la FAO dans un grand match inter-religieux de football auquel participent des stars de cette discipline sportive, le Match pour la paix, qui aura lieu le 1er septembre au stade olympique de Rome, M. José Graziano da Silva, Directeur général de la FAO, a déclaré aujourd'hui: «Chaque jour, plus de 840 millions de personnes sur cette planète n'ont pas assez à manger, et dans beaucoup trop d'endroits, les conflits sont les principales causes de la faim et de la malnutrition».

«La prévention et la résolution des conflits sont fondamentales pour atteindre l'objectif visant à l'éradication de la faim et de la malnutrition. En effet, sans la paix il ne peut y avoir de fin à la faim, et sans mettre un terme à la faim, il ne peut y avoir de paix», a ajouté M. Graziano da Silva.

D'abord proposé par le Pape François et mettant en vedette certains des plus grands joueurs de football du temps passé et présent, l'événement sportif inter-religieux est une initiative du réseau éducatif international Scholas Occurrentes (Le Vatican) et de la Fondazione PUPI (Italie), dirigée par le célèbre ex-footballeur Javier Zanetti, vice-président de l'Inter.

Le but de cet événement consiste à réunir dans un élan d'unité et de solidarité en faveur de la paix mondiale les fans et les joueurs de toutes les régions et religions du monde et ce, grâce à leur passion commune pour le football.

Parmi les célébrités en lice pour le match du 1er septembre 2014, citons l'ambassadeur de bonne volonté de la FAO Roberto Baggio, Gianluigi Buffon, Samuel Eto'o, Javier Mascherano, Lionel Messi, Mesut Özil, Andrea Pirlo, Ronaldinho, Andriy Shevchenko et David Trezeguet.

«La FAO se félicite d'être partie prenante de cet événements historique. La passion partagée pour le football nous rappelle que nous formons tous une même famille mondiale», a encore dit M. Graziano da Silva.

«Le Match pour la paix sera un événement historique», a déclaré M. Roberto Sarti, membre du comité organisateur. «La forte motivation et l’appui du Pape François à cette initiative nous permettront de rassembler au stade olympique de Rome les meilleurs footballeurs du monde sans distinction de nationalité, religion ou croyance. Cet événement sera fondé sur la spiritualité, la fraternité et l’excellence sportive, au nom du dialogue et de la rencontre entre les peuples et pour la paix mondiale.»

«Nous adresserons au monde un message d’espoir qui promeut la fraternité entre les religions et la recherche d’un monde où nul ne sera exclu. La faim tient un rôle prépondérant dans cette recherche, car tant qu’il y aura la faim il ne saurait y avoir d’inclusion. C’est pourquoi nous tenons à remercier spécialement la FAO pour son important appui et nous nous unissons activement à la diffusion du slogan «La paix pour vaincre la faim», a ajouté M. Sarti.

Réduire faim et malnutrition fait avancer la cause de la paix

Pendant le match - qui sera visionné par des millions de personnes à travers le monde - la FAO sensibilisera le public sur l'importance de l'élimination de la faim et la promotion d'une bonne nutrition en vue de hâter l'avènement d'une planète plus stable et plus pacifique.

«La faim et la malnutrition ne sont pas seulement les conséquences des conflits, elles peuvent aussi les provoquer», a rappelé M. Graziano da Silva. «L'éradication de la faim et de la malnutrition contribue à prévenir les conflits et à faire avancer la cause de la paix», a-t-il ajouté.

C'est d'ailleurs une des raisons pour lesquelles la FAO et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ont convoqué une grande conférence à Rome en novembre prochain pour se pencher sur le problème de la «faim cachée», à savoir la malnutrition et les carences en micronutriments provoquées par des régimes alimentaires inadéquats.

Les coûts humains d'une mauvaise nutrition sont extrêmement élevés: 2 milliards de personnes dans le monde souffrent d'une ou de plusieurs carences en micronutriments, notamment 162 millions d'enfants de moins de cinq ans qui accusent un retard de croissance ainsi que 51 millions d'enfants qui souffrent de malnutrition aiguë et d'émaciation (rapport poids/taille insuffisant). Dans le même temps, quelque 500 millions d'adultes souffrent d'obésité dans le monde.

Au-delà du bilan humain, le coût de la malnutrition pour l'économie mondiale – y compris l'obésité – atteindrait un pourcentage estimatif de 5 pour cent du PIB de la planète, soit quelque 3,5 trillions de dollars.

La deuxième Conférence internationale sur la nutrition (CIN2) en novembre 2014 réunira des dirigeants mondiaux, des experts, des scientifiques, des nutritionnistes, des agriculteurs et des représentants de la société civile en vue de proclamer une volonté politique sans équivoque et d'adopter un programme commun pour lutter plus efficacement contre le fléau de la faim cachée.

«Celle-ci perturbe le tissu des sociétés et des nations, est une source majeure de souffrance humaine, et met en danger la paix mondiale», a déclaré le chef de la FAO. «C'est un problème mondial qui exige des solutions mondiales. La CIN2 de novembre représente une opportunité que devra saisir la communauté internationale pour entreprendre une action collective».

_____________________

Coup d'envoi du Match pour la paix le 1er septembre à 20h35, heure d'Europe centrale; la rencontre sera diffusée en Europe par la télévision italienne RAI1 et en Argentine par Futbol Para Todos à 15h35, heure locale