FAO.org

Accueil > Médias > Nouvelles

La FAO déploie des outils de pointe pour améliorer les systèmes nationaux de surveillance des forêts

Un logiciel gratuit aide les pays à affronter la déforestation et le changement climatique

Photo: ©FAO/Simon Maina
Grâce au logiciel Open Foris, la Tanzanie a pu réaliser son premier inventaire national des forêts plus tôt cette année

10 octobre 2014, Rome – La FAO vient de lancer un logiciel gratuit qui devrait, espère-t-on, contribuer à améliorer la façon dont beaucoup de pays en développement évaluent leurs forêts et en surveillent l'évolution dans le cadre de la lutte contre la déforestation et le changement climatique.

Ce logiciel est conçu pour aider les pays tout au long du cycle de vie complet de l'inventaire forestier, notamment en matière d'évaluation, de conception, de planification, de collecte et du traitement des données sur le terrain, d'estimation, d'analyse et de notification. Les gouvernements finnois et allemand ont encouragé le développement de ce logiciel baptisé Open Foris.

Plateforme mondiale de partage des connaissances

Des informations précises sur les forêts sont essentielles pour permettre aux gouvernements de gérer leurs ressources naturelles de manière durable. Toutefois, près de 80 pour cent des pays en développement rencontrent des difficultés à recueillir et utiliser les informations de base sur leurs ressources forestières.

Dans le même temps, la déforestation et la dégradation des forêts – en cours en grande partie dans les pays en développement – sont parmi les principales sources d'émission de carbone due à l'action de l'homme.

«De nombreux pays ne disposent tout simplement pas d'un tableau de bord complet de ce qui se passe dans leurs forêts, et sans une telle connaissance il est difficile d'élaborer des politiques forestières efficaces pour lutter contre la déforestation et la dégradation des forêts ou pour faire avancer les stratégies nationales en matière de changement climatique», explique M. Eduardo Rojas-Briales, Sous-Directeur général de la FAO responsable du Département des forêts.

«Nous espérons que l'Open Foris changera la donne, car il est le premier logiciel complet et adaptable, qui permettra non seulement de guider les pays au cours du processus de collecte et d'analyse des données, mais il encouragera et facilitera aussi le libre partage des connaissances de manière novatrice. La transparence accrue aidera les décideurs à obtenir les informations dont ils ont besoin pour orienter l'action en connaissance de cause», ajoute M. Eduardo Rojas-Briales.

Le nouveau logiciel de la FAO simplifie également le processus complexe de transformation des données brutes, telles que les mesures d'arbres et l'imagerie par satellite, en offrant à l'utilisateur de précieuses informations sous la forme de pages Web interactives avec des statistiques, des graphiques, des cartes et des rapports.

En outre, le logiciel intègre des outils pour aider les pays à répondre aux exigences internationales en matière de notification. Il s'agit, par exemple dans le cadre de REDD+, des activités liées à la réduction des émissions dues à la déforestation et à la dégradation des forêts ainsi que les aspects concernant l'augmentation du stock de carbone dans les forêts.

Des essais pilotes dans plus d'une dizaine de pays

Dévoilé aujourd'hui à Salt Lake City au Congrès mondial de l'Union internationale des organisations de recherche forestière, Open Foris a déjà été testé avec succès dans plus d'une dizaine de pays en Afrique, Asie et Amérique latine.

A titre d'exemple, plus tôt cette année, l'Equateur et la Tanzanie ont achevé leurs premiers inventaires forestiers nationaux avec l'aide d'Open Foris, et un certain nombre d'experts d'autres pays, comme l'Argentine, le Bhoutan, la Papouasie-Nouvelle-Guinée et l'Uruguay, ont récemment reçu une formation sur l'utilisation des différentes composantes du logiciel.

Le Viet Nam procède à un inventaire forestier national tous les cinq ans, et pour la première fois il vient d'utiliser Open Foris dans une des régions de son territoire après avoir adapté le code source du logiciel en vietnamien.

Les gardes forestiers ont recueilli les informations sur le couvert forestier et le nombre, la taille, les espèces et la qualité des arbres ainsi que l'utilisation des ressources forestières par les populations locales avant d'introduire les données dans le logiciel Open Foris une fois de retour à leur bureau.

«Il nous permet de calculer les variables et les modifications apportées aux ressources forestières et arboricoles au cours d'un certain laps de temps, ainsi que les changements causés par d'autres valeurs environnementales tels que les réservoirs de carbone, la biodiversité et les produits non ligneux de la forêt», indique M. Ho Manh Tuong, expert à l'Institut de l'inventaire et de la planification des forêts du Viet Nam. «Grâce à ce programme, le stock forestier national complet peut être évalué.»

L'inventaire forestier sera bientôt encore plus précis lorsque les gardes forestiers commenceront à utiliser Open Foris pour rentrer les données directement à l'aide de leurs smartphones ou tablettes grâce à des applications Androïd, éliminant ainsi la collecte des informations à l'aide de formulaires papier.

Partagez