FAO.org

Accueil > Médias > Nouvelles

L’Année internationale de l'agriculture familiale s’achève après avoir imprimé un élan remarquable à ce secteur vital

Un nouvel engagement politique est né à l'appui de plus de 500 millions d'exploitations agricoles familiales dans le monde

27 novembre 2014, Rome / Manille - Fonctionnaires et représentants de réseaux internationaux d'exploitations agricoles familiales, de coopératives, du secteur privé, d'universités et d'agences des Nations Unies ont salué aujourd'hui la clôture officielle de l'Année internationale de l'agriculture familiale (AIAF) en soulignant que cette initiative avait contribué à sensibiliser l'opinion au rôle essentiel joué par ce mode de production agricole dans la lutte contre la faim et la pauvreté au niveau mondial. L'Année a été qualifiée de succès incontestable par toutes les parties concernées.

«Surtout, un engagement politique fort en faveur de l'agriculture familiale s'est manifesté au plus haut niveau à travers le monde, tant dans les pays du Sud que du Nord", a déclaré Mme Marcela Villarreal, Directrice du Bureau de la FAO des partenariats, de la promotion et du développement des capacités, qui commentait le bilan de l'Année internationale de l'agriculture familiale devant les participants à l'événement de clôture à Manille.

Parmi les participants, on notait la présence du Secrétaire du Département philippin de la réforme agraire, M. Virgilio de los Reyes, le Président du Sénat des Philippines, M. Franklin M. Drilon, le Secrétaire philippin à l'agriculture, M. Proceso J. Alcala, et le Président du Comité de pilotage de l'Année internationale de l'agriculture familiale, M. Lupino Lazaro.

Etaient également présents les Ambassadeurs spéciaux de l'Année internationale de l'agriculture familiale, Mme Esther Penunia et M. Ibrahim Coulibaly.

Mme Villarreal a fait remarquer comment, grâce à l'AIAF, un plus grand nombre de personnes dans le monde sont à présent conscientes de l'importance du secteur, notamment le fait que les exploitations familiales produisent, selon les chiffres statistiques, plus de 80 pour cent de la nourriture du monde en termes de valeur et représentent collectivement la plus grande source d'emplois au niveau mondial.

"Nous savons également que l'agriculture familiale est bien plus qu'un mode de production alimentaire, elle est aussi un mode de vie", a encore dit Mme Villarreal, notant que ce concept est à la base d'un document de référence sur l'AIAF, rédigé par le Comité de pilotage de cette l'AIAF et présenté aujourd'hui au cours de la cérémonie de clôture de l'Année en question.

Cette année, la FAO a dédié son rapport annuel intitulé La situation mondiale de l'alimentation et de l'agriculture 2014 à l'innovation, sous le titre Ouvrir l'agriculture familiale à l'innovation, pour bien montrer que sur les plus de 570 millions d'exploitations agricoles dans le monde, plus de 500 millions sont des exploitations familiales.

Dans le cadre d'une initiative parallèle, la Journée mondiale de l'alimentation 2014 (célébrée le 16 octobre dernier) avait pour thème Agriculture familiale: nourrir le monde, sauver la planète.

Le mois dernier, un Dialogue mondial sur l'agriculture familiale a eu lieu au siège de la FAO, à Rome. Il a permis aux représentants des gouvernements, des organisations paysannes et du secteur privé d'examiner les moyens de mettre à profit la dynamique mondiale actuelle pour encourager davantage l'action concrète en faveur des exploitations agricoles familiales à partir de 2014. Les participants ont également discuté de la création d'un environnement politique favorable au renforcement des capacités des exploitations agricoles familiales afin qu'elle puisse accéder aux marchés, en particulier aux niveaux local et national, notamment par la promotion de systèmes alimentaires locaux solides, reliés aux écoles et aux communautés et capables de générer des emplois et des revenus.

Les participants à ce Dialogue mondial ont convenu que l'accès et l'utilisation des terres, de l'eau et d'autres ressources naturelles par les exploitations agricoles familiales étaient essentiels pour atteindre les objectifs précités. Ils ont, d'autre part, approuvé le lancement, début 2015, d'un outil numérique La plateforme de connaissances de l'agriculture familiale qui sera hébergée à la FAO en vue de créer la plus grande collection du monde de lois, réglementations, politiques, données pertinentes, meilleures pratiques, recherches scientifiques, publications et articles ayant trait à l'agriculture familiale.

Photo: ©FAO/Daniel Hayduk
En Tanzanie, les agricultrices sont en première ligne pour le sarclage des rizières

Partagez