FAO.org

Accueil > Médias > Nouvelles

Impact extrêmement fort du séisme sur l’agriculture et la sécurité alimentaire au Népal

La FAO a besoin de 8 millions de dollars pour aider les agriculteurs

30 avril 2015, Rome – Quelque 8 millions de dollars sont nécessaires de toute urgence pour aider les agriculteurs népalais sinistrés à reconstituer rapidement leurs intrants agricoles perdus et reprendre les préparatifs pour l'imminente saison des semailles de riz, annonce aujourd'hui la FAO.

L'impact du récent tremblement de terre sur la sécurité alimentaire et les moyens d'existence agricoles devrait être très élevé.

Les agriculteurs qui rateraient la saison de plantation débutant fin mai seraient incapable de récolter du riz, aliment de base du pays, jusqu'à la fin de 2016. Ceci, couplé aux pertes probables des récoltes de blé, de maïs et de stocks alimentaires, limiterait sérieusement l'approvisionnement alimentaire et les revenus dans ce pays d'Asie du Sud où près des deux tiers de la population dépendent de l'agriculture pour leur subsistance, indique la FAO.

La semaine dernière, un séisme de magnitude 7,8 – le plus puissant jamais enregistré dans ce pays en 80 ans  a secoué le Népal, tuant plusieurs milliers de personnes tout en limitant l'accès à la nourriture et entraînant la dépendance de 3,5 millions d'individus de l'aide alimentaire.

Les zones agricoles fortement sinistrées

On estime à plusieurs millions le nombre de personnes dans les régions occidentale et centrale du pays qui ont été touchées par la catastrophe, notamment dans les grandes villes comme Katmandou et Pokhara.

Mais certaines régions agricoles les plus vulnérables du pays, en particulier les petites agglomérations situées dans les régions montagneuses et les collines, ont également subi des dégâts considérables.

Bien que les dégâts au secteur agricole n'aient pas encore été évalués, les familles touchées ont probablement perdu leur bétail, les cultures, les stocks alimentaires et les précieux intrants agricoles. Dans le même temps, la catastrophe a détruit les marchés et les infrastructures, notamment les routes et les canaux d'irrigation et de drainage dont l'importance est capitale. En conséquence, le commerce intérieur et la logistique de l'aide d'urgence sont fortement compromis.

Avant le tremblement de terre, la production de blé du Népal était censée atteindre, selon les projections de la FAO, 1,8 million de tonnes en 2015, soit quelque 5 pour cent de moins que la récolte record de l'année dernière. Mais les dégâts aux cultures et l'incapacité des agriculteurs à récolter dans les zones touchées par le séisme devraient modifier ce chiffre. En outre, les interruptions dans les opérations de plantation de riz et de maïs vont considérablement réduire la superficie plantée de ces cultures dans les zones les plus touchées.

Un moment critique

Outre la distribution de kits de production agricole pour sauver la récolte cette année, la FAO et ses partenaires vont soutenir le gouvernement népalais dans la prévention de nouvelles pertes de bétail en fournissant du fourrage et des produits vétérinaires qui permettront de maintenir la santé et la productivité des animaux et ce, au profit des familles qui comptent sur le bétail pour leurs revenus et leur alimentation.

La FAO assistera 20 000 ménages agricoles parmi les plus vulnérables et les aidera à reconstituer leurs moyens d'existence. Des interventions agricoles opportunes seront menées pour renforcer la résilience des familles agricoles sinistrées et réduire considérablement le temps et le coût de la réhabilitation.

«Le moment est critique pour aider les agriculteurs à semer à temps afin de récolter du riz et retrouver leur autosuffisance cette année», selon Somsak Pipoppinyo, Représentant de la FAO au Népal. «Dans le même temps, nous devons faire tout notre possible pour préserver l'élevage qui représente un bien vital assurant aux familles sinistrées les revenus et la nutrition dont elles ont tant besoin».

Les agences des Nations Unies et leurs partenaires viennent de lancer un appel d'urgence de 415 millions de dollars en faveur du Népal afin de répondre aux besoins les plus urgents. L'appel de la FAO s'insère dans le cadre des 128 millions de dollars du Cluster de Sécurité alimentaire lancé par la FAO et le Programme alimentaire mondial (PAM). En plus du soutien d'urgence à l'agriculture, ce Cluster vise à distribuer 50 000 tonnes de nourriture aux familles dans le besoin, parallèlement à la mise en place de programmes de transferts d'espèces et au soutien aux communautés pour la reconstruction.

Photo: @AFP/Sajjad Hussain
Des millions de personnes ont été affectées par la catastrophe qui a fait également des dégâts considérables dans les zones agricoles les plus vulnérables du Népal

Partagez