FAO.org

Accueil > Médias > Nouvelles

Le suédois IKEA et la FAO ensemble en faveur de la gestion durable des forêts

Au Viet Nam, leur partenariat facilitera aux collectivités tributaires de la forêt l’accès aux chaînes d'approvisionnement et les enseignements seront répliqués ailleurs

3 juin 2015, Rome – La FAO et la chaîne d'ameublement suédoise IKEA sont d'accord pour travailler ensemble sur un projet de certification forestière au Viet Nam promouvant à la fois la gestion durable des plantations forestières et l'autonomisation des communautés tributaires de la forêt.

En vertu d'un accord de coopération paraphé aujourd'hui par Anders Hildeman, responsable de la foresterie mondiale chez IKEA, et Eduardo Rojas-Briales, Sous-Directeur général de la FAO responsable du Département des forêts, les deux organisations procéderont à une première analyse pour évaluer les options de lancement d'un programme de certification forestière et de gestion durable des forêts dans le nord du Viet Nam.

La certification offre un mécanisme qui permet de surveiller à la fois la durabilité de la gestion forestière et la traçabilité du bois et d'autres produits forestiers à travers les chaînes d'approvisionnement afin de s'assurer qu'ils ont été produits et manipulés de manière responsable et conformément aux lois en vigueur.

Les bons programmes de certification forestière permettent également le monitorage du bien-être social et économique des travailleurs et des communautés forestières tout en promouvant leur accès équitable aux marchés internationaux.

Pour obtenir la certification, les produits sont évalués selon les normes d'une tierce partie indépendante. Ceux qui répondent aux normes gagnent un «sceau d'approbation» ou «écolabel», de sorte que les acheteurs et les consommateurs savent qu'ils ont été produits de manière légale, durable et socialement responsable.

Prochaines étapes

L'étude IKEA-FAO prévue se penchera sur les options et les obstacles qui se posent en matière de certification forestière efficace dans le nord du Viet Nam, notamment:

  • évaluation des cadres juridiques et réglementaires locaux et qualité des évaluations des ressources forestières locales;
  • localisation des communautés et des organisations de producteurs qui pourraient potentiellement bénéficier d'une participation au système de certification en vue d'accéder aux chaînes d'approvisionnement IKEA;
  • identification des obstacles au processus de certification et des questions qui l'ont entravé ou qui l'entravent actuellement.

L'étude évaluera également le potentiel d'une extension de ses activités et des possibilités de leur reproduction à plus grande échelle ailleurs.

«Des millions de personnes dépendent des forêts pour leur nourriture et leurs revenus. Aussi bien, les systèmes de certification peuvent-ils leur offrir un outil précieux pour sauvegarder leurs intérêts et préserver leurs forêts, ainsi qu'un accès équitable à de nouveaux marchés», selon M. Rojas-Briales. «Cependant, la certification pose des défis particuliers aux petits cultivateurs et aux communautés qui ne pourraient pas supporter le fardeau de la certification si elles n'étaient pas soutenues. Nous nous félicitons de ce partenariat avec IKEA pour voir ensemble comment les obstacles à la certification des forêts peuvent être surmontés tout en préservant le bien-être des communautés forestières».

"Ikea est soucieux de se fournir de manière responsable et de contribuer à la durabilité de la gestion des forêts. D'importantes fournitures de bois proviennent des petits paysans à travers le monde. Ce partenariat ne porte pas seulement sur la manière dont les forêts sont gérées au Viet Nam mais aussi sur l'amélioration de la vie de tous les jours des populations campagnardes", déclare de son côté Anders Hildeman.

«Ce partenariat est un autre exemple d'une entreprise du secteur privé soucieuse des questions de durabilité répondant à l'appel lancé par la FAO en faveur d'alliances en vue de construire un monde libéré de la faim», souligne pour sa part Margaret Arnesson Ciotti, responsable de programme à la Représentation permanente de la Suéde auprès de la FAO. 

Photo: ©FAO/Joan Manuel Baliellas
Cet employé vietnamien transporte de jeunes plants dans une zone reboisée

Partagez