FAO.org

Accueil > Médias > Nouvelles

Lancement de l’Initiative Forêts en Afrique centrale

Les pays concernés unissent leurs efforts pour contrer la déforestation dans la région

Photo: ©FAO/...
Le Directeur général de la FAO, José Graziano da Silva, au lancement de l’Initiative Forêts en Afrique centrale à New York.

29 septembre 2015, Rome / New York - La FAO s’est félicitée aujourd'hui du lancement d'une nouvelle Initiative Forêts en Afrique centrale visant à soutenir la mise en œuvre de réformes essentielles et à accroître les investissements pour contrer efficacement les causes de la déforestation dans cette partie de l’Afrique.

Lancée en marge du Sommet du développement durable de l'ONU à New York, cette Initiative est un partenariat entre six pays d'Afrique centrale, des donateurs et des organisations internationales, notamment le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), la Banque mondiale et la FAO.

Les pays d'Afrique centrale concernés sont le Cameroun, la République centrafricaine, la République démocratique du Congo, la Guinée équatoriale, le Gabon et la République du Congo.

Aux termes de cette Initiative, ces pays vont développer des cadres d'investissement pour soutenir l'utilisation durable et la conservation des ressources forestières. Celles-ci jouent un rôle essentiel dans l'atténuation du changement climatique et la réduction de la pauvreté dans la région.

M. José Graziano da Silva, Directeur général de la FAO,  a rendu hommage aux pays d'Afrique centrale pour leur détermination et leur engagement à aborder les questions liées aux forêts d'une manière intégrée.

«La FAO est motivée par le véritable engagement des pays d'Afrique centrale», a-t-il dit. «Et nous nous félicitons de ce partenariat impliquant les coopérations Sud-Sud et Nord-Sud».

«La FAO est heureuse d’apporter à cette Initiative son assistance technique et elle soutient les efforts communs visant à assurer un avenir dynamique aux forêts et aux communautés qui en dépendent», a affirmé M. Graziano da Silva.

Approche intégrée

L’Afrique centrale abrite la deuxième plus grande zone de forêt tropicale du monde avec plus de 240 millions d'hectares. Bien que le taux annuel de perte de forêts naturelles soit en baisse en Afrique, la région enregistre encore les pertes les plus élevées de couvert forestier au plan mondial. Le rapport de la FAO «Evaluation des ressources forestières mondiales», diffusé début septembre 2015, fait état d’une perte annuelle d'environ 3,1 millions d'hectares de forêts naturelles en Afrique au cours des cinq dernières années.

Les gouvernements d'Afrique centrale font face à des défis difficiles en ce qui concerne la lutte contre la pauvreté, la sécurité alimentaire et le changement climatique. Ces défis ont accru la pression sur les forêts tropicales. Les réformes politiques et de gouvernance dans la région progressent, mais les efforts pour préserver et utiliser durablement les forêts sont toujours fragmentés et sous-financés.

Les six pays concernés ont appelé la communauté internationale à leur apporter l'appui nécessaire.

Les partenaires qui soutiennent cette initiative incluent l'Union européenne, la France, l'Allemagne, la Norvège et le Royaume-Uni.

Partagez