Disparition de Norman Borlaug, bienfaiteur de l'humanité

Hommage de la FAO au père de la Révolution Verte

14 septembre 2009, Rome - "Norman Borlaug était un scientifique éminent dont l'œuvre rivalisait avec celles d'autres grands hommes de science et bienfaiteurs de l'humanité du 20e siècle". C'est en ces termes que la FAO a rendu hommage à titre posthume au Nobel et père de la Révolution Verte qui est décédé le 12 septembre à l'âge de 95 ans.

"Norman Borlaug a sauvé un nombre incalculable de vies humaines, la Révolution Verte ayant permis de produire des denrées alimentaires en abondance pour nourrir une population mondiale qui a doublé entre 1960 et 2000. Il a aussi contribué à vaincre les famines, qui constituaient le fléau le plus vieux de l'humanité."

Le communiqué de la FAO poursuit: "Il sera doublement regretté aujourd'hui, car nous devons relever un nouveau défi: celui de nourrir une population mondiale appelée à passer de 6 milliards en 2000 à plus de 9 milliards en 2050. Et cette tâche est rendue encore plus difficile du fait du changement climatique et de la concurrence du secteur des bioénergies.

"La FAO accueille un Forum d'experts de haut niveau les 12 et 13 octobre 2009 sur le thème ‘Comment nourrir le monde' en prévision du Sommet mondial sur la sécurité alimentaire qui se tiendra du 16 au 18 novembre 2009 et dont l'objectif est d'éradiquer la faim de la surface de la terre, parachevant ainsi l'œuvre de Norman Borlaug.

L'initiative de la rouille du blé

"L'association de la FAO avec Borlaug remonte à plusieurs décennies. Récemment, la FAO fut un partenaire actif de l'initiative ‘Borlaug Global Rust Initiative' qu'il fonda en 2005 pour lutter contre une souche très virulente de la rouille de la tige du blé en Afrique de l'Est, une maladie des plantes qui entraîne de lourdes pertes de production. 

"Norman Borlaug préférait de loin travailler sur le terrain que dans un bureau. Quand son épouse lui a annoncé que le prix Nobel de la paix 1970 lui avait été décerné, il se trouvait dans les champs de blé à Toluca, au Mexique. Il a formé des milliers de scientifiques dans le monde entier en matière de reproduction végétale et de production de blé, soulignant à cet égard l'importance de la science pour résoudre les problèmes de la faim et de la sous-alimentation.

"Récemment, Norman Borlaug avait écrit ceci à un collègue de la FAO : "La FAO a immensément contribué à la première Révolution Verte au travers de la formation et du transfert de technologies. Je lui souhaite plein succès pour la deuxième Révolution Verte en Afrique."

Et le communiqué de la FAO de conclure : "La FAO oeuvrera sans relâche pour faire en sorte que le rêve de Norman Borlaug devienne réalité."

Photo: ©FAO/Rosetta Messori
Norman Borlaug lors du Sommet mondial de l'alimentation de 2002 à Rome